Administration et vie publique : Hollande réclame transparence et efficacité

le
2
Administration et vie publique : Hollande réclame transparence et efficacité
Administration et vie publique : Hollande réclame transparence et efficacité

Un train de mesures, dont les plus visibles seront certainement la publication des avis du Conseil d'Etat et l'identifiant numérique unique, pour toutes les démarches quelle que soit l'administration contactée. En présentant ses v½ux, ce mardi matin, aux corps constitués et aux bureaux des Assemblées, le président de la République s'est voulu solennel. «La France a démontré dans ces derniers jours qu'elle voulait aller dans une direction, connaître un sens, un contenu», a fait valoir François Hollande. Il a annoncé plusieurs séries de mesures pour la bonne marche des administrations.

Transparence dans la vie publique. François Hollande a retenu plusieurs propositions du rapport du magistrat Jean-Louis Nadal sur la transparence de la vie publique. Tirant la leçon de l'affaire Thévenoud, du nom du très éphémère secrétaire d'Etat débarqué au bout de neuf jours pour cause d'indélicatesses avec le fisc, «pour éviter que des manquements ne soient connus postérieurement à l'entrée en fonction des intéressés, il devra être procédé à des vérifications avant toutes les nominations les plus importantes», a déclaré le président de la République, indiquant que, de leur côté, «les assemblées travaillent sur des propositions concernant les candidatures aux élections».

Réforme constitutionnelle pour renforcer l'indépendance du Parquet. «J'exprime de nouveau le souhait que la garde des Sceaux puisse reprendre le projet de loi constitutionnelle pour donner de nouveaux pouvoirs au Conseil supérieur de la magistrature (CSM) pour la nomination des juges du parquet», a également déclaré le président qui a estimé que cette réforme visait à se mettre en conformité avec la Déclaration européenne des droits de l'Homme. «Il s'agit, selon lui, de donner une base juridique solide à des pratiques qui sont déjà les nôtres. Le ministère public en sera renforcé et le statut de tous les magistrats clarifié», assure ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jfvl le mardi 20 jan 2015 à 14:47

    Il se parle à lui même ?

  • pichou59 le mardi 20 jan 2015 à 14:00

    ce n'est pas pour le peuple, mais encore pour les élus!!! blabla..... - on attends : même méthode de calcul pour les retraites du public et du privé, suppression des régimes spéciaux de retraite, limitations des mandats.... non plus à vie, imposition des indemnités non imposables des élus et assimilés, comme dans le privé (avantages en nature), permettre aux gens du privé le retour dans leur entreprise après un mandat électif. , comme dans le secteur public.... etc.... la liste est longue -