Administration : des arrêts maladie moins généreux

le
0
Le gouvernement réfléchit à rapprocher les règles d'indemnisation des fonctionnaires de celles en vigueur dans le privé mais se demande jusqu'où aller.

A la recherche d'économies, gouvernement et majorité cherchent la bonne formule pour mettre les fonctionnaires à contribution sur les arrêts maladie.

Point de départ de l'affaire : l'exécutif a renoncé à son projet de réduire de 6 % les indemnités versées aux salariés du privé, qui avait suscité un tollé. Pour ne pas tirer un trait sur les 220 millions d'économies attendues, il devrait se rallier à la proposition du député UMP Yves Bur : instaurer un quatrième jour de carence - cette «franchise» pendant laquelle le salarié ne perçoit pas d'allocation, au début de son arrêt de travail. Par rapport à la première solution envisagée, celle-ci pénaliserait moins les personnes en arrêt de longue durée, et davantage celles qui cumulent les «petits» arrêts.

Le ministre du Travail et de la Santé, Xavier Bertrand, a aussi confirmé ce week-end son intention de demander le remboursement des sommes perçues - et non plus leur simple suspension - quand le méde

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant