Adly Mansour, un juge inconnu à la tête de l'Égypte

le
0
Le juriste Adly Mansour succède par intérim à Mohammed Morsi à la présidence de l'Égypte. Figure neutre, il a été choisi par les militaires pour son manque de notoriété.

C'est un juriste inconnu qui va prendre la tête du pays le plus peuplé du monde arabe. Adly Mansour, président du Conseil constitutionnel, a été désigné mercredi par l'armée pour succéder à Mohammed Morsi.

Sa tâche principale sera d'organiser les prochaines élections présidentielles et législatives. Une mission difficile dans un pays divisé après plusieurs jours de manifestations massives et sanglantes entre opposants et partisans du premier président élu démocratiquement en Égypte.

Ironie du sort, ce juge avait été nommé président du Conseil constitutionnel par Mohammed Morsi lui-même en mai, et avait pris ses fonctions il y a quelques jours seulement.

Ce sexagénaire, père de trois enfants, a obtenu une bourse pour étudier à l'ENA en 1977 à Paris. Entré à la Cour constitutio...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant