Adieu le livre, bonjour l'e-book

le
0
AFP PHOTO/JOE KLAMAR
AFP PHOTO/JOE KLAMAR

(Relaxnews) - Les chiffres trimestriels d'Amazon montrent que le marché des livres numériques n'a jamais été aussi fort et que celui des ouvrages traditionnels n'a jamais été aussi faible.

C'est officiel, les ebooks représentent désormais un marché de plusieurs milliards de dollars, et à en croire le PDG d'Amazon.

"Nous assistons actuellement à la transition à laquelle nous nous attendions", a lancé Jeff Bezos, le fondateur et PDG d'Amazon.com. "Après cinq années, les eBooks représentent une catégorie de plusieurs milliards de dollars pour nous, qui enregistre une croissance rapide - ayant gagné environ 70% l'année dernière. Par contre, nos ventes de livres traditionnels ont enregistré en décembre la progression la plus basse de notre histoire, ne gagnant que 5%."

Cette tendance est générale. Le géant américain Barnes & Noble, un des premiers concurrents d'Amazon en termes de ventes de livres, a annoncé lundi qu'il allait fermer 30% de ses librairies au cours des dix prochaines années, et qu'il allait plus se concentrer sur la dématérialisation et les livres numériques.

Les applis ont la cote, pas les liseuses

En plus de mettre l'accent sur ses liseuses Kindle, Amazon a aussi développé des applis de lecture sur iPhone, iPad et les tablettes tournant sous Android, ce qui pourrait aussi expliquer ces bons chiffres.

Les dernières données de l'analyste de marché ABI Research montrent que même si les ventes de tablettes ne montrent pas de signe de ralentissement, les liseuses n'ont pas le vent en poupe. Et contrairement à ce qu'on pourrait penser, ce n'est pas parce que les tablettes cannibalisent leurs ventes, mais parce que nombreuses sont déjà les personnes à posséder une liseuse.

"Le marché américain continue de dominer les ventes de liseuses et la génération vieillissante du Baby Boom qui cherche à retrouver l'expérience de lecture traditionnelle [proposée par les liseuses] est un public en déclin", a expliqué le directeur de ABI, le 23 janvier. "Si d'autres régions du monde n'arrivent pas réussir la réorganisation du marché de l'édition numérique, le marché des liseuses disparaîtra sans tenir compte de l'adoption des tablettes et autres appareils mobiles".

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant