Adidas déçoit par son objectif 2012, année de JO et d'Euro

le
0
ADIDAS MISE SUR L'EURO 2012 ET LES JO
ADIDAS MISE SUR L'EURO 2012 ET LES JO

BERLIN (Reuters) - Adidas a redit mercredi qu'il anticipait une décélération de la croissance de ses ventes en 2012, décevant les investisseurs qui espéraient mieux pour une année qui sera marquée par de grands événements sportifs tels que les Jeux olympiques et l'Euro de football.

Adidas, qui est aussi propriétaire de la marque Reebok, anticipe une croissance de son chiffre d'affaires entre 5% et 9% hors effet de change, après 13% en 2011.

Les analystes y voient une prévision prudente alors que le groupe, deuxième équipementier sportif mondial derrière Nike, avait relevé quatre fois ses objectifs l'an dernier.

A Francfort, l'action Adidas, qui avait dépassé 60 euros en février pour la première fois de son histoire, reculait de 1,7% à 10h25 GMT, à 56,74 euros, signant la deuxième plus mauvaise performance en pourcentage au sein de l'indice Dax.

Son concurrent Puma, filiale de PPR, avait dit en février anticiper une croissance de près de 10% de son chiffre d'affaires en 2012.

Nike avait fait état en décembre d'un carnet de commandes à cinq mois en hausse de 13%.

Les trois groupes ont enregistré l'an dernier une forte croissance, soutenue notamment par la demande venue de Chine et d'Europe de l'Est. Adidas a ainsi signé un chiffre d'affaires et des profits à des niveaux record. Son chiffre d'affaires annuel est ressorti à 13,3 milliards d'euros et le bénéfice d'exploitation à 1,01 milliard, conformément au consensus Reuters.

Pour 2012, les équipementiers sportifs courtisent en particulier les adeptes du ballon rond à l'approche de l'Euro de football qui démarre en juin en Pologne et en Ukraine.

Adidas a aussi confirmé mercredi sa prévision d'une croissance de 10% à 15% de son bénéfice par action cette année, à 3,52-3,68 euros, soit l'équivalent d'un bénéfice net de 736 à 770 millions d'euros.

Victoria Bryan, Wilfrid Exbrayat et Natalie Huet pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant