Adebayo Akinfenwa : "Je suis le joueur le plus connu des divisions inférieures anglaises"

le
0
Adebayo Akinfenwa : "Je suis le joueur le plus connu des divisions inférieures anglaises"
Adebayo Akinfenwa : "Je suis le joueur le plus connu des divisions inférieures anglaises"

S'il sème aujourd'hui la terreur dans les lower leagues anglaises, le parcours de l'attaquant de Wimbledon Adebayo Akinfenwa, aka "The Beast", a longtemps été contrarié. Entre racisme ordinaire, philosophie de vie, pectoraux géants et poulet au curry, entretien sans concessions avec un gentil géant.

Salut Bayo. Alors comme ça, il paraît que tu es le footballeur le plus fort du monde ? Je dirais oui. Humblement. Du moins, c'est ce que je pense. Je ne pense pas que beaucoup de footballeurs soient capables de soulever 180 kilos à la gym. Je suis naturellement costaud. J'ai deux frères et on fait tous la même taille, donc j'ai de bons gènes. Et surtout, j'adore la musculation. Quand on parle de force pure, je suis certain qu'il sont peu à pouvoir rivaliser.
Tu as d'ailleurs officiellement été reconnu par le jeu vidéo FIFA comme l'attaquant le plus costaud de la planète il y a quelques années Perso, je suis plus PES que FIFA, mais je suis très honoré (rires). FIFA couvre le monde entier, c'est connu partout. Pour tout vous dire, au début, je n'y ai pas prêté attention. Ce sont les gens qui m'ont petit à petit convaincu de l'importance de cette reconnaissance, surtout mon frère Délé, qui ponce vraiment le jeu. Au final, c'est comme si on te dit que tu es le footballeur le plus rapide du monde. Le moment où j'ai réalisé que c'était énorme, c'est quand j'ai commencé à être reconnu à Los Angeles et à Cancún, où j'étais en vacances J'avais mon T-Shirt "Beast Mode" et des gens m'ont repéré et ont commencé à vouloir se prendre en photo avec moi.


Tu n'as jamais rencontré quelqu'un de plus fort que toi ? À part ma mère, je ne vois pas. Ma mère, elle est toute petite, mais elle me maîtrise (rires). Mais sinon, dans le foot, personne n'est plus fort que moi. J'ai eu à livrer de belles batailles et j'ai adoré ça. Je n'ai malheureusement jamais pu jouer contre Desailly, Ferdinand, Vidić ou Sol Campbell, les gros durs de Premier League.

Aujourd'hui, tu as fait de ton physique particulier ta spécialité [REPONSE]Ma force est mon atout principal. En conservant le ballon et en jouant en pivot, je permets aux autres de jouer. Forcément, je cours moins vite que les autres, mais je suis très bon pour jouer en remise sur mes coéquipiers.









Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant