Addiction : un buraliste poursuit la FDJ

le
0
La Loterie nationale lui a retiré son agrément après le suicide d'un client, joueur compulsif.

C'est une première. Le mastodonte Française des jeux (FDJ) est attaqué jeudi devant le tribunal de commerce de Nanterre par un buraliste de l'Oise pour «rupture de contrat abusive». Michel Chomyn, patron du Chiquito à Trie-Château, bourgade picarde de 1.500 habitants, accuse la Loterie nationale de concourir à sa banqueroute en lui retirant «brutalement» son agrément de détaillant, essentiel à son chiffre d'affaires et au devenir de son commerce. Une décision survenue après un drame.

Le 24 mai, Benjamin Cavalon, joueur compulsif de 20 ans et client du buraliste, se suicide en se jetant du pont de Gennevilliers (Hauts-de-Seine). Au Chiquito, durant un mois et demi, ce réceptionniste d'un hôtel 4 étoiles de la région misait en moyenne 16.000 ¤ tous les deux jours dans des paris sportifs. «J'ai retrouvé des tickets de jeu allant de 8.000 à 17.000 ¤ pa...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant