Addiction sexuelle : «Il faut réapprendre le sens du désir vrai»

le
0
INTERVIEW - Marc Valleur, psychiatre, est médecin-chef de l'hôpital Marmottan à Paris, centre de soins et d'accompagnement des pratiques addictives.

Le Figaro. - En France, il existe des consultations pour les dépendants sexuels mais il n'y a pas de centres spécialisés comme aux États-Unis. Sommes-nous en retard ?

Marc VALLEUR. - Il faut se méfier des cures de désintoxication «à l'américaine», effectuées dans des cliniques privées pour un coût exorbitant. Quand le golfeur Tiger Woods va dans un centre, le fait-il pour soigner une vraie addiction ou pour se racheter une conduite et améliorer son image ?

En France, plusieurs hôpitaux prennent aujourd'hui en charge des «sex addicts», qui dans leur grande majorité sont dépendants aux sites pornographiques sur Internet. L'addiction au sexe commence à être mieux reconnue, comme l'ensemble des addictions dites sans drogues. À Marmottan, une consultation existe depuis cinq ans. Nous avons une psychologue qui s'est spécialisée sur ce sujet et suit une centaine de patients. Il arrive que ces derniers soient hospitalisés mais pour dépression, et non directement

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant