Adama Barrow de retour en Gambie

le
0
    BANJUL, 26 janvier (Reuters) - Le nouveau président de 
Gambie, Adama Barrow, est arrivé jeudi à Banjul, la capitale, où 
l'attendaient des milliers de concitoyens en liesse quelques 
jours après le départ de son prédécesseur, Yahya Jammeh, 
contraint à l'exil. 
    Adama Barrow a remporté l'élection présidentielle le 1er 
décembre aux dépens de Yahya Jammeh qui dirigeait le pays d'une 
main de fer depuis vingt-deux ans. 
    Après avoir accepté le verdict des urnes, Yahya Jammeh a 
changé d'avis et décidé de rester au pouvoir, provoquant une 
crise dans laquelle les Etats d'Afrique de l'Ouest se sont 
immiscés, menaçant le dirigeant d'une intervention militaire. 
    Réfugié au Sénégal, Adama Barrow avait prêté serment dans 
l'ambassade de Gambie à Dakar la semaine dernière. 
    Cédant à la pression de la Communauté des Etats d'Afrique de 
l'Ouest (Cédéao), Yahya Jammeh a finalement renoncé à la 
présidence et a pris le chemin de l'exil, en Guinée équatoriale. 
    Vêtus de t-shirts portant la photo du nouveau chef de 
l'Etat, une foule de Gambiens s'était massée le long du trajet 
reliant l'aéroport à la capitale pour l'acclamer. 
    "Nous souhaitons la bienvenue à notre président, notre 
espoir, notre solution", scandaient certains d'entre eux, sous 
le regard de soldats sénégalais déployés pour maintenir la 
sécurité et qui pourraient rester quelques mois encore dans le 
pays. 
    Avant de s'envoler pour Banjul, Adama Barrow a en effet 
demandé à la force régionale de rester six mois en Gambie pour 
contribuer à la stabilisation du pays.   
 
 (Lamin Jahateh, avec Emma Farge à Dakar, Nicolas Delame pour le 
service français, édité par Gilles Trequesser) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant