Adam, une Opel à croquer

le
0
Véritable révélation de la fin de l'année, cette citadine allemande offre de vastes possibilités de personnalisation.

Commençons par ce qui manque à l'Opel Adam. D'abord, un moteur diesel. Pas grave, l'huile lourde n'est plus désormais indispensable aux petites citadines. Et, entre nous, c'est toujours ça de gagné du point de vue du bruit, des vibrations et de la pollution urbaine. On se contentera donc de l'essence. Pas de boîte automatique non plus. Voilà qui est plus grave pour une présumée citadine. Cette transmission arrivera bien, sous forme robotisée, avec un nouveau moteur 3 cylindres à faibles émissions de CO2, mais seulement en 2014. Pour le reste, les voyants de la critique sont au vert. L'Opel Adam est jolie, sympa, bourrée d'astuces - comme le génial porte-vélos -, et agréable à utiliser. Elle emprunte çà et là des recettes à succès. Sa ligne évoque celle de l'Audi A1, et son intérieur, ainsi que sa direction sur-assistée (mode «City»), ceux d'une...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant