Actions : NAM limite ses "paris reflationnistes" et maintient sa surpondération de la zone euro

le
0

(AOF) - Natixis AM a maintenu sa surpondération sur les actions de la zone euro en raison de la forte reprise économique en cours. "La décote des marchés européens par rapport au reste du monde nous semble rémunérer convenablement le risque politique lié au cycle électoral de 2017. Nous jouons la remontée des taux longs domestiques via le secteur des banques et l'assurance", détaille Raphaël Gallardo, stratégiste multi-assets Investissement et Solutions clients de NAM.

Le gestionnaire d'actifs a également pris une position sur les petites capitalisations qui semblent mieux immunisées au risque protectionniste américain.

En revanche, dans une optique de réduction du risque, Natixis AM a engagé un retrait des "paris reflationnistes". Cela se traduit par une moindre exposition au Royaume-Uni, au Canada, à l'Australie et à la Russie. "Ce mouvement s'aligne avec notre sous- pondération globale en matières premières (pétrole et métaux de base)", ajoute le stratégiste Raphaël Gallardo. De ce fait, NAM passe à neutre sur les marchés émergents.

L'heure est également à la réduction de la pondération de son portefeuille en actions américaines face à la "complaisance qui règne sur le marché américain en contexte de resserrement monétaire et de flou budgétaire". "Les valeurs technologiques et les petites capitalisations semblent particulièrement vulnérables à un retour sur terre des anticipations de résultats", met en garde Raphaël Gallardo, stratégiste multi-assets Investissement et Solutions clients de NAM.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant