Actions : l'innovation, clé de la performance boursière

le
0
Le Revenu Hebdo no 1403. (© Le Revenu)
Le Revenu Hebdo no 1403. (© Le Revenu)

Le vocabulaire de l’en­treprise s’est enrichi de deux affreux néologis­mes : «disruption» et «uberisation». Leur grand mérite tient néanmoins à l’injonction implicite de ces deux con­cepts : innover ou périr. Encore faut-il s’entendre sur ce que l’on comprend par innovation et savoir, surtout si cette qualité est un gage de meilleure performance en Bourse.

Le Boston Consulting Group (BCG), qui publie chaque année un classement des cinquante sociétés les plus innovantes dans le monde avait, en effet, fait le constat suivant l’an dernier : «Le secteur technologique n’a plus le monopole de l’innovation !».

Ces sociétés-là (Apple, Google, etc.) représentaient 42% du classement en 2014, mais seulement 24% dans celui de 2015, avec d’ailleurs Axa et Renault en bonne position.

Un crédit d’impôt peu utilisé

En France, les efforts du gouvernement en faveur de la recher­che ont, pour l’instant, peu porté leurs fruits. Ainsi en témoigne le crédit d’impôt pour l’innovation, qui a été introduit dans la loi de finances 2013. Très critiqué pour sa mise en œuvre trop complexe, il n’aurait été utilisé que par 22% des entreprises, selon un rapport détaillé du Comité Richelieu.

Et le label Fintech ne concerne, de même source, qu’une poignée d’entreprises innovantes.

Fort heureusement, les grands groupes français savent ce qu’innover veut dire. Et

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant