Actionnariat salarié: de grandes disparités entre entreprises du SBF 120

le
1

(NEWSManagers.com) -

La nouvelle édition de l'étude sur l'actionnariat salarié des grands groupes cotés français réalisée par la plate-forme indépendante Debory Eres confirme bien l'avance française en Europe. En chiffres, le taux de démocratisation (ou pourcentage des salariés actionnaires par rapport au nombre de salariés) atteint 49,1 % en France tandis que la moyenne en Europe se fixe à 28,2 %. En outre, selon l'étude, le nombre d'actionnaires salariés en Europe a cessé d'augmenter l'an dernier. Et il est resté stable en France. " Ainsi, en 2011 et 2012, le nombre de salariés actionnaires est resté dans l'Hexagone fixé à 3,8 millions de personnes" , indique Debory Eres. D'un côté, le pourcentage d'entreprises ayant proposé de nouveaux plans lors des deux dernières années a baissé en passant de 43,8 % à 40 %. D'un autre, le taux de démocratisation a diminué d'une année à l'autre, en passant de 51,5 % à 49,1 %. Enfin, la capitalisation détenue par les salariés s'est élevée à 52 milliards d'euros l'an dernier, en baisse de plus de 22 % par rapport à l'année précédente.

Debory Eres signale également de grandes différences entre les entreprises du CAC40 et celles du NEXT80. L'étude portant sur l'actionnariat salarié des entreprises du SBF120 de 2005 à 2012, la plate-forme a défini quatre types d'entreprises en fonction du nombre d'opérations réalisées et du pourcentage de capital détenu par les salariés. D'où il ressort notamment que " 13% des entreprises du SBF120 (25% du CAC40) ont une très forte culture d'actionnariat salarié avec plus de 7% du capital détenu par les salariés ou plus de 6 opérations ont été réalisées depuis 2005. A l'opposé, 35% (10% du CAC40) n'ont aucune culture d'actionnariat" .

Par ailleurs, l'année 2012 a confirmé que 25% environ des entreprises du SBF120 réalisent des opérations d'actionnariat salarié avec une plus forte proportion dans les entreprises du CAC40. " Depuis 2005, 47% en moyenne des entreprises du CAC40 ont ouvert le capital à tous leurs salariés contre seulement 15% de leurs homologues du NEXT80, indique Debory Eres. Enfin, 23% des entreprises du SBF120 (40% des entreprises du CAC40 et 11% des entreprises du NEXT80) ont ouvert le capital à l'ensemble de leurs salariés .

(*) Basée sur des données publiques et des informations issues de l'EFES (Fédération Européenne de l'Actionnariat Salarié), l'étude analyse l'actionnariat salarié des entreprises du SBF120 de 2005 à 2012.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 1REK1 le lundi 22 juil 2013 à 11:02

    Et quel est le pourcentage de baisés parmi les actionnaires salariés? c à dire qui ont perdu plus de 50% de leur investissement, ORA et consort...!!!!