Actelion et Johnson & Johnson confirment des discussions

le
0
 (Actualisé avec les deux confirmations) 
    par Paul Arnold et Ludwig Burger 
    ZURICH/FRANCFORT, 25 novembre (Reuters) - Actelion  ATLN.S  
et Johnson & Johnson  JNJ.N  ont confirmé vendredi être en 
discussion à la suite d'informations de presse faisant mention 
d'une éventuelle OPA du second sur le premier qui ont fait 
s'envoler l'action de la biotechnologique suisse. 
    Cette dernière a fini en hausse de 16,77% à 184,5 francs en 
Bourse de Zurich, après avoir inscrit un record de 187,7 francs, 
valorisant Actelion autour de 19 milliards d'euros. 
    Des analystes de Bank of America Merrill Lynch estiment 
qu'une OPA pourrait se faire à 220 francs par action, tandis que 
ceux de Bryan Garnier évoquent un montant de 250 francs par 
action, valorisant Actelion à 22,8 milliards ou à 25,9 milliards 
de francs (21,22 milliards ou 24,1 milliards d'euros) 
respectivement. 
    "Actelion confirme aujourd'hui qu'il a été contacté par 
Johnson & Johnson au sujet d'une éventuelle transaction. Rien ne 
dit que cette transaction se réalisera", dit Actelion, dans un 
bref communiqué. 
    Le laboratoire américain Johnson & Johnson a parlé de 
"discussions préliminaires" et a fait savoir qu'il ne dirait 
rien de plus "jusqu'au moment opportun, s'il advient, ou si un 
accord officiel a été conclu". 
    Le spécialiste suisse des maladies du poumon passe pour 
opéable depuis longtemps et il pourrait donner lieu à une 
bataille d'OPA avec entrée en lice probable, dans ce cas, du 
géant suisse Novartis  NOVN.S , a dit à Reuters un banquier 
d'investissement. 
    Une personne proche du dossier a dit à Reuters qu'Actelion 
suscitait un intérêt plus large dans le secteur.   
    Une autre source, proche de Novartis, a toutefois signalé 
que le groupe pharmaceutique n'était pas vraiment impressionné 
par la gamme de produits d'Actelion. 
    Certains banquiers d'investissement doutent enfin que 
l'affaire se fasse car Actelion est cher et ses produits 
n'intéressent que très peu d'acheteurs potentiels. 
    De surcroît, Jean-Paul Clozel, co-fondateur et directeur 
général d'Actelion, a dit à plusieurs reprises que sa société, 
dont il détient 3,5% du capital, devait rester indépendante.  
    Il avait en 2011 rallié les actionnaires contre les 
ambitions de l'investisseur activiste Elliott Management, qui 
voulait vendre l'entreprise au plus offrant. L'action Actelion a 
plus que triplé depuis lors. 
    J&J a annoncé en septembre le rachat de l'activité soins 
ophtalmologiques d'Abbott Laboratories  ABT.N  pour 4,33 
milliards de dollars (3,9 milliards d'euros). Le directeur 
général, Alex Gorsky, a fait savoir cette année que J&J voulait 
développer ses pôles pharmacie, matériel médical et produits 
d'hygiène et de santé grand public.  
 
 (Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Bertrand 
Boucey) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant