Acte raciste dans le métro : trois supporteurs de Chelsea sanctionnés

le
0
Acte raciste dans le métro : trois supporteurs de Chelsea sanctionnés
Acte raciste dans le métro : trois supporteurs de Chelsea sanctionnés

Le club de Chelsea a interdit de stade trois supporteurs, présumés impliqués dans les actes racistes survenus dans le métro parisien, à l'encontre d'un voyageur noir, en marge du match de football PSG-Chelsea. «S'il s'avère qu'il y a suffisamment de preuves de leur implication dans l'incident, le club prononcera une interdiction à vie à leur encontre», a prévenu Chelsea. 

Le club londonien assure avoir été aidé dans ses efforts d'identification par des supporteurs ayant répondu à un appel à témoin. «Nous sommes reconnaissants aux nombreux supporteurs qui nous ont donné des informations jusqu'ici», ont remercié les dirigeants dans un communiqué laconique. «Nous continuons par ailleurs à coopérer pleinement avec les forces de police parisienne et londonienne qui mènent l'enquête criminelle», a-t-il ajouté. Le parquet de Paris a ouvert une enquête jeudi pour «violences volontaires en raison de la race dans un moyen de transport collectif» alors que Manuel Valls a écrit sur Twitter qu'il avait été «touché et indigné» par le témoignage de Souleymane. «Sur le terrain ou en dehors des stades, le racisme et l'intolérance n'ont pas leur place», a réagi Manuel Valls.

Souleymane S., 33 ans, est un Franco-Mauritanien né à Paris et qui habite dans le Val-d'Oise. Il travaille près de la station de métro Richelieu-Drouot, où a eu lieu l'incident mardi soir. C'est là que le Parisien l'a retrouvé mercredi. «J'ai voulu entrer dans le wagon mais un groupe de supporteurs anglais me bloquait et me repoussait. (...) Ils me disaient des trucs en anglais mais je ne comprenais pas vraiment le sens de leurs propos», raconte Souleymane S., qui dit avoir simplement «compris qu'il s'agissait de supporteurs de Chelsea».

Le Parisien / Ronan Folgoas

Ces supporteurs se rendaient au Parc des Princes pour assister au match de leur équipe en Ligue des champions contre le PSG.

La LFP veut se constituer partie civile

Les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant