Actavis envisage une nouvelle démarche envers Allergan

le
0
ACTAVIS POURRAIT FAIRE UNE OFFRE SUR ALLERGAN
ACTAVIS POURRAIT FAIRE UNE OFFRE SUR ALLERGAN

par Nadia Damouni et Soyoung Kim

NEW YORK (Reuters) - Actavis compte effectuer une nouvelle démarche auprès d'Allergan en vue d'une fusion dans la mesure où le concepteur du Botox paraît de plus en plus intéressé par une vente, ont déclaré mardi des sources proches du dossier.

Allergan, qui a à plusieurs reprises repoussé les offres de Valeant Pharmaceuticals International, serait disposé à étudier une proposition qui le valoriserait à plus de 200 dollars par action, ont dit certaines de ces sources.

La démarche d'Actavis interviendrait alors que Valeant et son partenaire William Ackman comptent augmenter leur offre d'une quinzaine de dollars, à plus de 190 dollars par action, selon une autre source proche du dossier.

L'action Allergan a fini en hausse de 1,7% à 186,20 dollars à Wall Street mardi, après avoir gagné plus de 3% sur cette information, valorisant le laboratoire à plus de 55 milliards de dollars (43,5 milliards d'euros). Actavis a fini à 243,39 dollars, soit une capitalisation de l'ordre de 64 milliards de dollars (50,7 milliards d'euros).

L'action Valeant a perdu 2,5%, portant la valeur de l'offre en cours sur Allergan à 175,94 dollars par action, soit 52,8 milliards de dollars sur la base du flottant.

Valeant compte sur une forte hausse de son action lorsqu'il annoncera ses résultats le 20 octobre, susceptible de valoriser son offre à bien plus de 195 dollars par action et près des 200 dollars, a expliqué une source.

Allergan et Actavis se sont refusé à tout commentaire.

Une assemblée générale extraordinaire d'Allergan aura lieu le 18 décembre et Pershing Square Capital Management, le fonds d'Ackman qui est le principal actionnaire du laboratoire, veut saisir cette occasion pour remplacer la majorité du conseil d'administration.

Des experts du secteur pharmaceutique pensent qu'Actavis serait un meilleur associé pour Allergan parce que les directeurs généraux respectifs des deux laboratoires, Brent Saunders et David Pyott, privilégient la recherche-développement alors que Mike Pearson, leur homologue de Valeant, est réputé pour tailler dans les charges.

Allergan, tout en résistant à Valeant, n'a pas pour l'heure recherché d'autres acheteurs, préférant se concentrer sur les possibilités d'augmenter ses revenus et de réduire ses coûts, tout en se mettant lui-même en quête d'une acquisition.

Ses actionnaires ne voient pas cette dernière démarche d'un bon oeil car si Allergan faisait une grosse acquisition, il deviendrait trop cher pour Valeant.

Allergan a ainsi discuté avec Salix Pharmaceuticals d'une offre de plus de 10 milliards de dollars en numéraire, selon des sources au fait du dossier. Une OPA en cash ne nécessitait pas le blancseing des actionnaires et aurait mis Allergan hors de portée de Valeant.

Mais les discussions butent sur la valorisation de la cible et la probabilité qu'Allergan conclue une transaction d'ampleur d'ici l'AGE du 18 décembre est faible, estiment les sources.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant