Acofi a collecté plus de 400 millions d'euros depuis le début de l'année

le
0

(NEWSManagers.com) - Acofi Gestion a enregistré une collecte de plus de 400 millions d'euros depuis le début de l'année, si bien que ses fonds levés s'élèvent à environ 2,2 milliards d'euros, a indiqué le 28 juin à Paris Thibault de Saint Priest, directeur général d' Acofi Gestion à l'occasion d'un point de presse. Les actifs déployés s'inscrivent à 1,6 milliard d'euros et pourraient totaliser quelque 2 milliards d'euros début 2017.

Thibaut de Saint Priest a souligné que la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne ne constituait pas une menace particulière pour les prêteurs alternatifs. " Le Brexit ne change absolument rien pour notre métier. La politique monétaire de la BCE est maintenue et tout ce qui permet d'échapper à la contrainte des rendements faibles est bon à prendre" , a-t-il commenté. Dans ce contexte, les investisseurs institutionnels sont plus que jamais intéressés par des produits rémunérateurs et affichant une volatilité réduite comme les fonds fermés proposés par Acofi qui offrent en outre l'avantage d'éviter les problèmes de liquidité qui peuvent affecter les fonds ouverts.

L'instruction publiée le 27 juin par l' Autorité des Marchés Financiers ( AMF) sur les conditions d'organisation devant être remplies par une société de gestion de portefeuille française qui gère des fonds d'investissement alternatifs (FIA) souhaitant octroyer des prêts (DOC-2016-02) constitue une validation de ce que les spécialistes des fonds de prêts ont déjà mis en oeuvre. La société de gestion doit par exemple employer des professionnels ayant acquis une expertise de prêteur dans un établissement de crédit. Des conditions assez draconiennes mais qui correspondent souvent aux exigences formulées par les investisseurs institutionnels. " Pour les sociétés de gestion impliquées, c'est tout sauf un problème" , a indiqué Thibault de Saint Priest. Ces exigences permettent aussi de mettre la barre assez haut pour toutes les sociétés qui auraient des projets dans ce domaine.

L'encadrement réglementaire sur l'octroi des prêts devrait être complété par la publication d'un décret, qui pourrait être publié dans les prochaines semaines, et qui devrait notamment préciser certains critères sur les caractéristiques des prêts octroyés. C'est ainsi que les prêts devraient avoir une durée minimale de deux ans au moment de l'octroi du prêt, et ils ne pourraient être octroyés qu'à des entreprises non financières.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant