« Achetez la Grèce, vendez la France » (David Einhorn)

le
40

La France est trop fière pour se réformer réellement selon David Einhorn (Greenlight Capital)
La France est trop fière pour se réformer réellement selon David Einhorn (Greenlight Capital)

La dette française est surcotée par les investisseurs internationaux. C'est la conviction tranchée de David Einhorn, le PDG de Greenlight capital, qui recommande plutôt d'acheter les obligations des banques grecques.

La France, une valeur largement surcotée ? C'est l'opinion tranchée de David Einhorn, le PDG du hedge fund Greenlight Capital, qui recommande de spéculer à la baisse la dette française. Exercice habituel de « french bashing » de la part d'une figure de Wall Street ou bien analyse lucide du « cas » français ? On est en droit de s'interroger. Il est vrai que jusqu'à présent, les marchés ont épargné la France. Avec un OAT 10 ans autour de 1,2%, la dette française reste particulièrement peu onéreuse. La raison ? Les liquidités gracieusement fournies par les banques centrales abondent sur les marchés. Pour des raisons prudentielles, les investisseurs achètent des dettes souveraines et se reportent par précaution sur le Bund allemand et... la dette française. Deuxième économie de la zone euro, la France reste en effet un placement de choix, peu risqué.

Mais les critiques pleuvent à son endroit : les vraies réformes structurelles tant attendues par les marchés tardent à venir (marché du travail, 35 heures etc.), les déficits ne sont pas maîtrisés... Le verdict de David Einhorm est implacable : « La Grèce a bu la potion amère, elle a restructuré ses obligations et son économie. Elle a cessé de vivre au-dessus de ses moyens. La France, elle, semble trop fière pour se réformer » assène l'activiste américain.

La France vit au-dessus de ses moyens

Ainsi, la Grèce, longtemps clouée au pilori par les marchés, ne mériterait plus son statut de paria des marchés alors que la charge de la dette payée par Athènes est inférieure à celle de la France en pourcentage de leur croissance. Les dernières tensions liées à la présentation du budget de la France auprès de la Commission européenne sont pour le spéculateur américain le signe que la deuxième économie de la zone euro vit au-dessus de ses moyens. Si les marchés prenaient en compte le risque souverain français à sa juste valeur, la situation des finances publiques deviendrait très vite intolérable. Par conséquent, il conviendrait selon David Einhorn de « vendre » à découvert la dette française et d'acheter les obligations des banques grecques (Alpha, Piraeus, NBG etc.).

Cette attaque contre la France intervient alors qu'une étude réalisée par l'Amcham (la chambre de commerce américaine en France) traduit la faible attractivité de la France auprès des investisseurs américains bien que leur « moral » semble se stabiliser. Ainsi, plus de 80% des répondants au Baromètre AmCham-Bain 2014 ne recommanderaient pas la France à des collaborateurs étrangers.

J.G

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dami2 le mardi 2 juin 2015 à 16:44

    Marrant de voir cet article quelques mois plus tard. Il se passe exactement l'inverse de ce qu'il avait prédit...

  • noterb1 le lundi 27 oct 2014 à 11:05

    cet archi millionnaire en dollars ne vit pas au dessus de ses moyens évidemment , seuls les gens qui ont la chance d'avoir du boulot au smic sont des profiteurs tout le monde connait la chanson . Si les investisseurs américains ne veulent pas investir en France c'est plutôt une bonne nouvelle cela évitera la multiplication des disparitions d'usines rentables . N'est-ce pas Molex ?

  • PapyVins le dimanche 26 oct 2014 à 23:21

    L'idée me plait bien...

  • jleparis le dimanche 26 oct 2014 à 12:01

    C'est vrai que les Etats-unis ne vivent pas au dessus de leur moyen et que contrairement aux Français,ils ne donnent pas de leçons au reste de la planète!On croit rêver.

  • msglyon le vendredi 24 oct 2014 à 18:49

    le titre "wall stree contre la France" choisit par le stagiaire de boursorama en dit long sur le niveau de connaissance des hedges et de greenlight en particulier. Pour ceux qui savent, c'est un rigolo de premiere qui gere au plus 6B US$, shorter pas bien rentable (voir les resultats 2013 du fond) qui espere qu'on va le suivre avec un presentation bourrée de clichés ( greves, emeutes , beret et baguette sous le bras ! veridique , regardez sa presentation sur le web , c'est risible). marrant .

  • EuropeGa le vendredi 24 oct 2014 à 16:32

    Il ne set à rien de traiter Hollande de noms d'oiseau comme certains le font car il n'a plus aucun pouvoir à cause de notre appartenance à la zone euro et à l'Union Européenne, dominée elle même par l'impérialisme germanique. En revanche, l'américain a raison de vendre les titres français car notre pays va bientôt faire défaut sur la dette. Ce sont les possesseurs d'assurance vie qui paieront l'addition.

  • M8412500 le vendredi 24 oct 2014 à 16:29

    il a raison il a touché là ou ça fait mal ce pays devient la risée du monde j'aimerai une attaque contre les obligations d'état afin qu'ils prennent en compte les remontrances des autres

  • oisif le vendredi 24 oct 2014 à 15:36

    Acheter de la dette pour gagner de l'argent.VdM.

  • M2941863 le vendredi 24 oct 2014 à 15:15

    E. Zemmour l'homme de la vérité qui dérange.

  • dotcom1 le vendredi 24 oct 2014 à 15:14

    Performance du fonds Greenlight Capital depuis le début de l'année : -5.73%. Preuve que ce M. Einhorn est bien un expert en déficit.