Achetez des valeurs de rendement

le , mis à jour le
3
AstraZeneca, Hydro, Sandvik, Solvay, Technip, BASF, quelques unes des valeurs retenues par HSBC. (© Astrazeneca / Hydro / Sandvik / Solvay / BASF / Technip)
AstraZeneca, Hydro, Sandvik, Solvay, Technip, BASF, quelques unes des valeurs retenues par HSBC. (© Astrazeneca / Hydro / Sandvik / Solvay / BASF / Technip)

Les économistes de HSBC Global Research prévoient l’an prochain une baisse jusqu’à 0,2% du rendement sur le bund, l’emprunt public allemand à dix ans, qui rapporte actuellement 0,5%.

En conséquence, le stratégiste Peter Sullivan recommande de privilégier les actions européennes à dividende élevé qui devraient bénéficier d’un surcroit de demande sur tous les actifs à haut rendement.

D’autres styles de gestion profitent de la baisse des taux vers zéro, comme les valeurs de croissance et de qualité, mais le stratège préfère les valeurs de rendement, dont la valorisation parait moins risquée.

Le price to book (capitalisation boursière rapportée aux fonds propres) des valeurs de rendement affiche une décote estimée à 18% par rapport à sa moyenne de vingt ans, alors que le price to book relatif des valeurs de croissance et de qualité évolue à un sommet de vingt ans.

La sensibilité des valeurs de rendement à la conjoncture est relativement faible, grâce à leur grande diversité (utilities, matériaux, énergie, opérateurs télécoms, finance), alors que la visibilité sur la croissance mondiale et sur les économies émergentes s’est détériorée.

HSBC Global Research conseille à l’achat des valeurs offrant un rendement du prochain dividende supérieur à celui du marché, comme Adecco

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Spineur le samedi 21 nov 2015 à 22:38

    Depuis la mise en.place du QE, cette stratégie n'a absolument pas fonctionné. Pourquoi ? En admettant qu'il y ait une baisse et non une hausse (impact de leur hausse aux US) des taux en Europe, pourquoi cette strategie perdante deviendrait elle gagnante ?

  • tmf43 le samedi 21 nov 2015 à 19:26

    Le "price to book" qu'ils disent !Si les valeurs de rendement sont délaissées en France et donc sous-valorisées, c'est tout simplement pour leur fiscalité démentielle. On paye beaucoup d'impôts sur un dividende même si, au final on s'est ruiné suite à la chute du cours !

  • c.debarg le samedi 21 nov 2015 à 08:59

    toujours faire le contraire , toujours faux depuis des decennies