Acheter un bien immobilier, plus facile pour les secundo-accédants

le
3
kurhan/shutterstock.com
kurhan/shutterstock.com

(Relaxnews) - Même en hausse, les taux des prêts restent bas et les banques continuent de financer l'accession à la propriété. Mais ce contexte favorable bénéficie surtout aux secundo-accédants, selon un profil des emprunteurs dressé par le courtier Cafpi jeudi 26 septembre.

L'année 2013 aura été meilleure que prévue au niveau de la production de crédits immobiliers. Les acquéreurs qui avaient déserté le marché en début d'année ont fini par repousser les portes des biens à vendre au printemps. Pour Cafpi, qui a donné jeudi 26 septembre sa météo des taux pour ce mois de rentrée, juillet a même enregistré un record historique de productions de crédits, et août a été bon. Une situation qui devrait même se poursuivre augure le courtier.

Moins de primo-accédants

Mais si les banques financent toujours l'achat pour se loger, - 89% des acquisitions sont des résidences principales -, les primo-accédants représentent moins d'un tiers des futurs propriétaires. D'après les profils d'emprunteurs du courtier, ils sont un sur cinq à opter pour du neuf grâce au prêt à taux zéro et à la TVA à taux réduit. Et de manière générale, empruntent 172.259 euros pour une durée de vingt ans.

Un retour des investisseurs en prévision

Encore plus absents du paysage de l'achat immobilier : les investisseurs qui ne représentent plus que 10% des opérations, toujours selon ce baromètre. Mais le courtier se veut rassurant en annonçant que le l'investissement locatif devrait "se réveiller en fin d'année. La recherche d'économie d'impôts et l'attrait de la pierre en tant que valeur refuge font traditionnellement revenir les investisseurs. Cette année, ceux-ci ont été rassurés par la baisse de l'impôt sur les plus-values immobilières".

Conséquence : le marché immobilier est désormais dominé à près de 60% par ceux qui peuvent racheter après avoir vendu. Ces secundo-accédants empruntent en moyenne 187.213 euros sur 201 mois pour devenir à 93,73% propriétaires dans l'ancien. Selon ce baromètre, pour ces acheteurs le prix d'un bien revient à 4,12 années de revenus contre 4,75 années pour un primo-accédant.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • raph73 le vendredi 27 sept 2013 à 14:09

    c est de la pub ! sans interet. aucun.

  • dgui2 le vendredi 27 sept 2013 à 11:42

    Il est plus facile d'acheter quand on a qcq à vendre avant: Cela ne date pas d'aujourd'hui. Cet article ne m'apprend rien. Et vous ??

  • dgui2 le vendredi 27 sept 2013 à 11:41

    UN RETOUR DES INVESTISSEURS EN PREVISION !!!! Non mais, on rêve, là ? Après 15 mois de lois Duflot et d'alourdissement de le fiscalité à tous les niveaux, l'investissement immobilier ne présente plus aucun intérêt.....