Acheter sa maison : sachez passer du rêve à la réalité

le
0

La maison individuelle est plébiscitée par une grande majorité de Français. Mais faire construire le logement de ses rêves ne s’improvise pas. Budget, terrain, modèle, garanties. Tout ce qu’il faut savoir pour réussir son projet.

Est-ce un signe? Après une période de crise, les ventes de maisons individuelles progressent de nouveau. Les ventes ont progressé de 14% sur le trimestre précédant. Parmi les raisons de cette reprise: l’attractivité du PTZ dans le neuf, la baisse historique des taux d’intérêt et les efforts des constructeurs sur les prix.

La maison reste l’habitat préféré des Français. Mais les démarches nécessaires sont parfois chronophages et les résultats très loin des attentes initiales si des règles de bases ne sont respectées. Pour construire ou faire construire, il faut procéder par étape comme le souligne l’enquête de Explorimmoneuf. Du choix de l’emplacement du terrain à la livraison du bien, il ne faut rien négliger. Plusieurs possibilités: l’appel à un promoteur de maisons en villages, à un constructeur ou à un architecte.

L’architecte, gage de qualité

Dans la plupart des cas, le recours à un architecte, n’est pas obligatoire pour le particulier qui fait construire sa maison. Il n’est requis que pour les constructions qui dépassent 170 m² de surface de plancher. «Au-delà du gage de qualité, faire appel à un architecte c’est aussi éviter les malfaçons car il en va de sa réputation». explique-t-on à l’Ordre des architectes. Cependant, dans l’imaginaire collectif, c’est un professionnel inaccessible et onéreux. C’est pour cette raison que des journées Portes ouvertes se dérouleront les 12 et 13 juin 2015, partout en France, afin de se familiariser avec l’univers des architectes.

Des versements échelonnés pour les constructeurs

Chez les constructeurs, une maison de 105 m² construite sur une petite parcelle coûte en moyenne 202.000 euros (terrain et maison compris). En s’éloignant d’un centre-ville, et avec des modèles compacts, il faut compter 180.000 euros. La plupart des maisons tournent autour de 100 à 120 m². Pour Patrick Vandromme, Président de l’Union des maisons françaises, «les attentes ont changé. Chaque plan de maison est aujourd’hui personnalisé en fonction des goûts et des budgets. La maison sur catalogue sert de base de discussion.» Avec un constructeur de maison individuelle, les versements sont échelonnés. Le paiement s’effectue selon l’avancement des travaux.

Le choix d’une maison en village

Pour faire bâtir sa maison, il est aussi possible de s’adresser à un promoteur qui réalise des programmes de maisons groupées, baptisées «maisons en village». C’est lui qui se charge d’acquérir le terrain, d’obtenir le permis de construire et de commercialiser les maisons qu’il doit livrer «clé en mains». Côté budget, il faut compter en moyenne 300.000 euros pour une maison neuve de 3-pièces en Essonne ou en Seine-et-Marne. A Lille, quartier de Moulins, les prix débutent à 240.000 euros. A Rézé, près de Nantes, de 200.000 à…0.000 euros. Autour de Toulouse, à Tourneufeuille ou Saint Joly, les prix vont de 160.000 à 240.000 euros.

La réforme du PTZ, dont les montants ont été revus à la hausse, améliore le pouvoir d’achat des prétendants à l’acquisition mais avec la nouvelle réglementation technique RT 2012, les coûts de construction ont augmenté de 10 %. Conséquence: les constructeurs ont dû faire des efforts sur les prix de vente afin d’adoucir cette hausse.

Comparer, sélectionner avant de se lancer

Budget initial, modèle, prix du marché, contrats, garanties, économies d’énergies, choix des matériaux, opportunités à saisir…l’achat d’une maison doit s’appréhender sur le long terme. Il faut toujours comparer, sélectionner avant de se lancer dans l’aventure immobilière. C’est le meilleur moyen de trouver les clés de son bonheur.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant