Acheter ou louer sa résidence principale ?

le
0
DR
DR
(lerevenu.com) - Trois scénarios économiques ont été testés par PrimeView : une stagnation durable à la japonaise, un rebond significatif de l'économie française et un effondrement ?à l'espagnole?, avec trois hypothèses d'évolution des prix de l'immobilier : une correction de 30%, une baisse de 10% et une stabilisation autour de leur niveau actuel.

Les conclusions sont très instructives. Par exemple, en prenant comme scénario central une stagnation durable ?à la japonaise? pour la France et une baisse des prix de 30% par rapport à leur sommet, ?un primo-accédant à Paris mettra trente et un ans à rentabiliser l'achat de sa résidence principale par rapport à la location?, révèle l'étude.

Pour parvenir à ce résultat, il convient de prendre en compte la capacité d'épargne du locataire (différence entre l'effort financier du propriétaire et les loyers) et la capitalisation de cette épargne au taux sans risque, comme le précise PrimeView : ?En définitive, le locataire possède au bout de vingt-cinq ans un actif correspondant à 87% de la valeur initiale du bien acquis, contre 70% pour le propriétaire? dans le cas d'une baisse des prix de 30%.

En d'autres termes : ?Il faudra trente et un ans pour que le propriétaire possède un patrimoine équivalent à celui du locataire, conclut Prime View, ce qui confirme l'absence d'intérêt de privilégier l'acquisition d'une résidence principale aux prix actuels plutôt que la location.?

Immobilier : Acheter ou louer sa résidence principale ?, PrimeView, par Jean-Luc Buchalet, Christophe Prat et Pierre Sabatier. Prix : 300 euros.
Site Internet : www.primeview.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant