Acheter ou louer : les clés pour se décider

le , mis à jour le
0

Avec la baisse de l'immobilier, la période est propice à l'acquisition d'un bien immobilier. Mais l'achat est-il vraiment la meilleure solution ? Les deux statuts de locataire et de propriétaire présentent chacun des spécificités. Il est important de les avoir à l'esprit avant de se décider.

Achat ou location immobilière
Achat ou location immobilière

Choisissez en fonction de votre style de vie

Évidemment, le facteur principal est celui des motivations du futur acquéreur ou locataire. Mais dans les faits, cela est moins évident qu'il n'y paraît, les experts recommandent de prendre le temps de peser le pour et le contre de chaque formule, qui doit correspondre à votre personnalité. L'achat présente un avantage d'ordre psychologique : vous êtes « chez vous », ce qui procure un sentiment de sécurité. De liberté également, puisque ce bien vous appartient. Vous pouvez donc l'aménager comme bon vous semble. Vous pouvez envisager un jour d'acheter un bien plus, il vous suffira de payer la différence entre le prix de vente (déduit d'éventuels frais de vente et plus-values) et le nouveau bien.

À l'inverse, un locataire ne fait pas ce qu'il veut. Nombre de travaux requièrent l'aval du propriétaire.

Mais toujours d'un point de vue psychologique, la location offre elle aussi sa part de liberté. Le changement d'appartement réclame peu de formalités. Le propriétaire, de son côté, doit se charger de toutes les étapes d'une mise en vente laborieuse et parfois longue.

À terme, la location se destine nettement aux personnes « nomades ». La possibilité de changer rapidement de logement a à cet égard quelque chose de séduisant.

Quels sont les enjeux financiers ?

Évidemment, chaque statut a son coût. D'après des experts, il faut en moyenne entre quatre à cinq ans avant de rentabiliser un achat. Ceci confirme la nécessité de se projeter dans le long et le très long terme pour envisager de devenir propriétaire.

D'autre part, l'un des arguments souvent retenu pour l'achat est la volonté de ne pas avoir à payer de loyer en fin de vie, à un moment où les revenus se font moins importants. Mais l'idée n'est qu'à moitié vraie, dans le sens où les loyers locatifs sont, dans la grande majorité des cas, inférieurs à ce que doivent payer les propriétaires (charges, entretien, etc.). À l'aide d'une bonne gestion, le problème peut donc être résolu.

En revanche, le principal défaut d'un locataire est celui des aménagements à fonds perdu, puisque (sauf accord avec le propriétaire) les investissements dans les travaux qui y sont réalisés ne pourront être récupérés lors de son départ.

Avant d'envisager une quelconque signature, il est vital de se renseigner auprès d'un courtier sur la situation du marché à l'échelle locale. Celle-ci peut varier du tout au tout, et sans les conseils d'un expert, vous prenez le risque de perdre une éventuelle plus-value.

Trucs et astuces

Outre vous renseigner sur l'état du marché, les agents immobiliers peuvent vous aider de bien des façons. L'une de ces manières est de réaliser une simulation financière.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant