Acheter des meubles grâce à son PEL ?

le , mis à jour le
19
Plafonné à 10.000 euros, le retrait pour l'achat de meuble n'entraînerait pas la clôture de plan. (© DR)
Plafonné à 10.000 euros, le retrait pour l'achat de meuble n'entraînerait pas la clôture de plan. (© DR)

Les sénateurs ont ajouté et adopté deux amendements à la Loi Macron, qui autoriseraient temporairement les épargnants à utiliser leur Plan d'épargne logement pour financer l’achat de "meubles meublants" (lits, dressings, chaises…). Le plan d’épargne logement serait légèrement et temporairement détourné. La mesure serait applicable jusqu’au 31 décembre 2017. Ce produit d’épargne permet à l’origine de se constituer une épargne rémunérée durant quatre ans. En fonction du montant atteint un prêt immobilier  peut être accordé à un taux déterminé par avance.

Bloc "A lire aussi"

Les sénateurs ont proposé et voté la possibilité d’affecter une fraction de l’épargne à l’acquisition de «meubles meublants à usage non professionnels». Jusque-là, vous pouviez tout à fait débloquer votre épargne et en disposer librement, mais ce retrait même partiel mettait un terme au plan. Ce ne serait plus le cas. Le retrait plafonné à 10.000 euros n’entraînerait pas la clôture de plan, mais il n’entrerait plus dans le calcul de la prime d’Etat.

Ces amendements, s’ils sont définitivement adoptés, raviront les professionnels de l’ameublement. Les acteurs de la filière du meuble (FNAEM et UNIFA) rappellent que «cette mesure permettra de soutenir le marché du meuble français, victime collatérale directe du marché immobilier, avec un

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3366730 le dimanche 3 mai 2015 à 20:16

    Quel bricolage, cela permettra lorsqu'on achète son appartement de mettre un petit % en meuble pour ne pas payer de taxes ?

  • bibas1 le dimanche 3 mai 2015 à 13:17

    Mis à part encaisser de la TVA, donc des taxes sur les économies des petites gens, je ne vois pas d'autre but. On sait très bien qu'il y a belle lurette qu'on ne fabrique presque plus de meubles en France, donc de la richesse qui quitterait encore le pays pour engraisser des grands groupes. A moins que l'état ne veuille déjà se servir sur les comptes, avant que les banques ne puissent plus nous garantir nos fonds déposés, car ça va forcément arriver... Pauvre France, et ce n'est rien de le dire!

  • xk8r le dimanche 3 mai 2015 à 11:45

    entre le mariage pour tous et ça quel quinquennat !!!

  • Corsair7 le dimanche 3 mai 2015 à 11:43

    J'ai pas pas ouvert un PEL pour acheter des meubles! et puis de toute façon je le mettrais ou?

  • M9497457 le dimanche 3 mai 2015 à 11:10

    Vu le temps passer a faire travaillé ces personnes sur le sujet, plusieurs milliers d'euros aurait pu etre économiser.elle est pas belle la france

  • nestotor le dimanche 3 mai 2015 à 11:05

    une victoire de montebourg?

  • michka21 le dimanche 3 mai 2015 à 10:59

    l'illustration de l'article n'est pas éligible au pret : il s'agit des meubles du bureau de rebsamen qui n'ont encore jms servi, et qui sont reop chers pour le commun des mortels

  • titus34 le dimanche 3 mai 2015 à 10:58

    Les sénateurs ne sont pas si idiots que certains pensent, le meubles meublant exclut les meubles non meublant!!, ils sont nombreux des voitures par exemple aux titres en général, obligations, actions, sicav...Ce qui est un inconvénient c'est que l'essentiel desmeubles vendus en France, est d'origine italienne, espagnole, belge ,etc..Donc cette mesure ne favorise que la distribution de meubles.

  • c.voyant le dimanche 3 mai 2015 à 10:56

    Ils veulent relancer le système, les gens n'achètent plus de logements, ils cherchent à leur faire dépenser celui de l'épargne logement dont ils ne se servent pas!

  • nono67 le dimanche 3 mai 2015 à 10:19

    des meubles " meublant " ??? Le sénat , ce n'est pas l'académie . pourtant ils ont le même age .