Acheter bio, ce n'est plus du luxe

le , mis à jour à 08:09
2
Acheter bio, ce n'est plus du luxe
Acheter bio, ce n'est plus du luxe

C'est un raz de marée vert qui ne fleure plus seulement la galette de riz et le quinoa. A Paris, Marseille ou Lyon, impossible de faire deux pas dans certains quartiers sans croiser une nouvelle supérette bio qui vient d'éclore.

Depuis janvier, plus de 100 magasins proposant exclusivement des produits au label bio ont été ouverts en France, selon l'Agence bio. Et désormais même les poids lourds de la grande distribution se lancent sur ce marché, en croissance de 15 % en 2015. « Le phénomène, très urbain, est particulièrement notable en Ile-de-France, où le bio est consommé plus qu'ailleurs en France, analyse Yves Marin, au cabinet Kurt Salmon. A la campagne, les producteurs vendent en direct sur les marchés. »

« Le consommateur s'intéresse au bio ? Les enseignes se mettent au bio ! »

L'un des leadeurs mondiaux de la grande distribution, Carrefour, est bien décidé à ne pas laisser l'avantage aux enseignes spécialisées comme Biocoop, Naturalia (groupe Casino) ou la Vie claire. Le groupe a fait le choix d'ouvrir des Carrefour bio et se targue d'être désormais le premier distributeur généraliste de produits bio en France. D'autres enseignes, comme Auchan ou Leclerc, développent partout en France des rayons spécifiques et leurs propres gammes de produits.

Avec un argument massue : être meilleur marché, à l'instar de Carrefour bio, qui se revendique aujourd'hui 20 à 30 % moins cher que ses concurrents spécialisés. Cette affirmation est toutefois battue en brèche par notre relevé de prix effectué le 4 mai dans quatre enseignes, spécialisées ou non, à Paris. Gare, donc, aux effets d'annonce. « Les enseignes sont avant tout opportunistes : le consommateur s'intéresse au bio ? Elles se mettent au bio ! » raille le directeur de l'Agence bio, lui-même patron d'une entreprise qui distribue du quinoa en France.

Du côté des chaînes spécialisées, on s'avoue aussi un peu sceptique devant l'arrivée ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • faites_c il y a 9 mois

    "Acheter bio, ce n'est plus du luxe"!!! Cela n'a jamais été du luxe par contre cela toujours été réservé aux bobos socialistes parisiens! Les péquenots qui ne vivent pas à Paris et qui ont un jardin font des cultures biologiques et/ou partagent avec leurs voisins les produits de leurs potagers depuis bien longtemps et cela ne leur coute pas un rond juste un peu de sueur et de mal aux reins quand ils désherbent!

  • s.thual il y a 9 mois

    Bio ne doit pas dire idiot.payer bien plus cher des légumes dits bio parce que tapes,defraichis. Voir d origine douteuse due au transport ou la provenance élevés non loin de route hyper encombrées ou de sites industriels...ça laisse perplexe.seul le prix est biotechnologies pas vraiment la terre dans laquelle ces produits ont poussé.