Achat sur internet : 1 Français sur 3 renonce à cause d'un mot de passe oublié

le
0
Achat sur internet : 1 Français sur 3 renonce à cause d'un mot de passe oublié
Achat sur internet : 1 Français sur 3 renonce à cause d'un mot de passe oublié

Un Français sur trois a déjà abandonné un achat en cours sur un site de e-commerce à cause d'un mot de passe oublié, et 49% d'entre eux renoncent s'il faut remplir un formulaire d'identification, selon un sondage publié mardi par Ifop et Dashlane (*).

«Acheter ses cadeaux de Noël sur internet, c'est normalement un gage de confort et de rapidité. La réalité est tout autre. Les impératifs de sécurité sur internet imposent identifiants et mots de passe, et de remplir des formulaires toujours plus complexes pour parvenir à passer commande», souligne l'étude. Ces difficultés «impactent directement l'économie en ligne», résument l'institut Ifop et l'entreprise Dashlane spécialisée dans la sécurité et la simplification numériques.

Ainsi, 49% des personnes interrogées indiquent avoir renoncé à acheter en ligne à cause d'un formulaire d'identification permettant de finaliser leur achat. 30% ont également déjà abandonné un achat sur un site d'e-commerce à cause d'un mot de passe oublié. La fonction «mot de passe oublié» a déjà été utilisée par presque 9 Français sur 10 (86%), note également le sondage.

Les catégories socioprofessionnelle supérieure les plus concernées

Pourtant, utiliser ses mots de passe sur internet «est un geste quotidien pour 84% des Français, dont un tiers déclare l'effectuer plus de 5 fois par jour, tandis que plus d'un Français sur deux remplit un formulaire au moins une à deux fois par jour». «De nombreux sites marchands perdent l'avantage majeur qu'ils offrent par rapport au commerce traditionnel. S'il est aussi compliqué et frustrant d'acheter en ligne qu'en magasin, autant se déplacer», selon Ifop et Dashlane.

«Facteur aggravant», souligne l'étude, «la population qui expérimente davantage ces barrières dans l'acte d'achat est celle qui dispose du pouvoir d'achat le plus important et qui est la plus adepte du e-commerce, c'est-à-dire les catégories ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant