Achat immobilier : les ménages dépassent moins leur budget initial

le
0

Selon une étude du Crédit Foncier, les Français dépassent moins leur budget et ont tendance à faire moins de concessions pour l'acquisition de leur résidence principale. Explications.

Un marché immobilier en bonne santé

Pour la 3e année, le Crédit Foncier a lancé son enquête « Parcours d'acquisition de la résidence principale : du rêve à la réalité » auprès de 2000 ménages français. Les résultats soulignent la bonne santé retrouvée du marché immobilier. La proportion des familles ayant acheté leur logement, en moins d'un an de recherches, a fortement augmenté en deux ans (70% en 2016, contre 67% en 2015 et 53% en 2014) et la durée moyenne des recherches est passée de 7 mois en 2014 à 4,5 mois en 2016.

Un budget initial majoritairement respecté

Les Français dépassent aussi moins leur budget initial. Pour acheter leur résidence principale, seules 21% des personnes interrogées sont allées au-delà de leur budget prévisionnel en 2016 (contre 23% en 2015 et 29% en 2014). C'est surtout en Île-de-France que les acquéreurs sont obligés de revoir leur budget à la hausse. Les dépassements sont principalement financés par l'augmentation de la durée ou des mensualités du prêt immobilier et par le recours à l'épargne.

Les Français font moins de concessions

Le nombre de Français ayant fait des concessions sur l'achat de leur logement est également en baisse : 44% des personnes ayant acheté leur résidence principale au cours de la première année de recherches ont modifié leur projet initial en 2016, contre 61% en 2014. Les principales concessions portent sur la taille du logement (34% ont acheté un bien plus petit que prévu) et sur la situation géographique (32% ont acheté un bien éloigné du lieu où ils cherchaient au départ).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant