Achat immobilier : les Françaises célibataires disposent d'un apport plus conséquent que les hommes

le
9
ostill/shutterstock.com
ostill/shutterstock.com

(Relaxnews) - Malgré un revenu mensuel inférieur de 25%, les femmes célibataires parviennent à se constituer un apport personnel plus important que celui des hommes lorsqu'elles décident de sauter le pas de l'achat immobilier, selon une étude Empruntis.com, publiée mardi 26 mars par Le Parisien/Aujourd'hui en France. Les Françaises qui ne sont pas en couple disposent en moyenne de 50.070 euros, contre 49.296 euros pour ces messieurs.

Les plus dépensiers ne seraient pas ceux que l'on croit. Les Françaises célibataires s'affichent comme les plus douées pour épargner en vue d'un achat immobilier. Avec un revenu mensuel net de 2.986 euros, elles parviennent donc à préserver 50.070 euros, contre 49.296 euros pour les hommes. Pourtant, le revenu mensuel net de ces derniers est bien supérieur, à 4.012 euros.

Non seulement les femmes gagnent moins, mais plus d'un tiers d'entre elles (36%) élèvent seules leurs enfants (contre 27% pour les hommes).

Malgré ce constat, les Françaises n'en sont pas pour autant favorisées lorsque vient le moment de rencontrer le conseiller bancaire. La capacité bancaire de ces dames est en effet en moyenne plus faible que celle de leurs homologues masculins, à 191.599 euros contre 205.803 euros.

bc/db

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7523186 le jeudi 28 mar 2013 à 20:51

    Selon une etude empruntis.com !!! ah ah ah ! du grand art!

  • M8623263 le jeudi 28 mar 2013 à 12:41

    Mais d'où est ce qu'ils sortent ces chiffres de 2986€ et 4012€ pour les salaires ! Faut vraiment que j'aille chercher du boulot ailleurs !

  • dufourjp le mercredi 27 mar 2013 à 12:48

    Je pense surtout que ces statistiques sont gonflées par le gain des femmes lors d'un divorce: pensez à la valeur de la prestation compensatoire qui leur est favorable dans la très grande majorité des cas, et viennent ainsi alimenter leur patrimoine

  • M2140153 le mardi 26 mar 2013 à 23:04

    L'article est rédigé de manière et nous laisser penser que les hommes sont flambeurs et les femmes économes. Alors que ce serait plutôt les hommes qui prendraient plus de risques en s'engageant dans l'achat avec un apport plus modeste au regard de leur pouvoir d'achat. Rien de plus normal, vu qu'ils ont plus de pouvoir d'achat. Encore une étude pour rien :-)

  • alain..c le mardi 26 mar 2013 à 17:51

    ils doivent inclure les PPP dans leur calcul.

  • pljm le mardi 26 mar 2013 à 15:51

    je gagne moins que ça !!

  • leporcqf le mardi 26 mar 2013 à 15:33

    Les chiffres me paraissent également très élevés... Ou alors, je me fais enflé :-)

  • paumont1 le mardi 26 mar 2013 à 12:14

    les célibataires sont souvent plus riches que la moyenne, et ceux qui se lancent dans l'achat d'un bien immobilier aujourd'hui sont bien évidemment plus riches que la moyenne c'est ce qui explique la crise de l'immobilier.

  • oupsboy le mardi 26 mar 2013 à 12:08

    où est-ce qu'ils ont été chercher ces revenus mensuels nets!! Très supérieurs au revenu mensuel net par ménage, alors pour des célibataires!!!Ces chiffres sont complètement faux!!c'est dire la fiabilité du reste de l'étude