Accuser la Russie de piratage est une "chasse aux sorcières"-Trump

le
2
    WASHINGTON, 6 janvier (Reuters) - Donald Trump estime que 
les accusations de piratage informatique portées contre la 
Russie pendant la campagne présidentielle américaine 
constituaient une "chasse aux sorcières politique". 
    Le président élu a fait cette remarque dans un entretien 
accordé au New York Times publié avant la rencontre qu'il doit 
avoir avec le directeur du renseignement américain et ceux de la 
CIA et du FBI, vendredi. 
    "Récemment, la Chine a piraté les noms de 20 millions 
d'employés gouvernementaux", affirme Trump se référant à 
l'intrusion de pirates dans les serveurs du Bureau de gestion du 
personnel administratif américain en 2014 et 2015. 
    "Comment se fait-il que personne n'en parle ? C'est une 
chasse aux sorcières politique", affirme-t-il ajoutant que les 
Etats-Unis sont "devenus la première cible mondiale du 
piratage". 
    Le futur président des Etats-Unis a, plusieurs fois, 
contesté les conclusions des agences fédérales du renseignement 
affirmant que la Russie s'était livrée à un piratage du Parti 
démocrate afin de favoriser la candidature de Donald Trump lors 
de la campagne présidentielle. 
     
 
 (Doina Chiacu; Pierre Sérisier pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • odnaz le vendredi 6 jan 2017 à 19:50

    On finit par oublier que ces "fameux emails" qui "auraient" fait perdre Mme Clinton, ne sont pas de faux mails inventés, mais les "vrais" mails que Mme et ses acolytes s'échangeaient. Alors où est le vrai problème ???? La vraie vérité c'est que les démocrates cherchent à noyer leur misère et leur échec dans la fumée d'un soit-disant piratage .... russe de surcroit !

  • Berg690 le vendredi 6 jan 2017 à 18:33

    Il va écouter les services secrets lui dire qu'il ne devrait pas être le président! MDR