Accusé de viol puis disculpé, Sécher rejugé

le
0
VIDÉO - La Cour de révision avait annulé l'année dernière la condamnation de l'ancien ouvrier agricole après que sa victime présumée a reconnu avoir menti. En tout, Loïc Sécher a passé plus de neuf ans en détention.

«Depuis le 27 novembre 2000, j'ai toujours clamé mon innocence. Je n'attends qu'une chose : que la justice m'entende et qu'Emilie se reconstruise». Accusé de viol et disculpé huit ans plus tard par sa victime présumée, Loïc Sécher, ancien ouvrier agricole de Loire-Atlantique, est rejugé à partir de lundi à Paris, après l'annulation de sa condamnation par la Cour de révision. Et il espère bien cette fois, après des années de procédure, être définitivement blanchi des faits pour lesquels il a purgé plus de neuf ans de prison.

Originaire de la Chapelle-Saint-Sauveur, un village de 700 habitants, Loïc Sécher avait été accusé fin 2000 de viol et d'agressions sexuelles par Emilie, une adolescente alors âgée de 14 ans. Bien qu'il ait toujours nié les faits, l'ancien ouvrier agricole avait été condamné, en 2003, à 16 ans de réclusion par la cour d'assises de Loire-Atlantique. Une peine confirmée en appel à Rennes l'année suivante, puis par la Cour de ca

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant