Accusé de dopage, Ibrahimovic contre-attaque

le
0

L’ancien médecin de l’équipe d’athlétisme suédois a accusé Zlatan Ibrahimovic de s’être dopé lors de son passage à la Juventus Turin. Des allégations qui n’ont pas plu à l’attaquant parisien qui va porter plainte.

Quelques heures après son match décevant face à Manchester City, Zlatan Ibrahimovic a appris jeudi matin dans un journal de son pays qu’il était tout simplement accusé de dopage. Cela serait passé lors de son passage à la Juventus Turin (2004-2006) lorsque l’attaquant avait 23 ans. « Zlatan a pris dix kilos en six mois lors de son passage à la Juventus. Je crois qu’il était dopé. C’est ce qu’il me semble, a lancé Ulf Karlsson à Sport Bladet ». Relancé par le journaliste sur cette accusation, l’ancien médecin de l’équipe d’athlétisme de la Suède a été affirmatif : « Oui, j’en suis convaincu. » Lors de son entretien, Karlsson a reconnu avoir utilisé des produits dopants sur ses athlètes. Et il estime que les contrôles antidopage sont moins stricts pour les sports collectifs. « Ils sont plus exemptés que les sportifs individuels. Zlatan a pris dix kilos de muscle en six mois à la Juventus. C’est impossible de faire ça en si peu de temps », a-t-il renchéri. Jamais contrôlé positif, l’avant-centre du Paris Saint-Germain ne va pas se laisser faire. « Cet homme a fait une grosse erreur, a répondu son agent, Mino Raiola, dans Sport Expressen. Il répand des mensonges. Nous allons le poursuivre en justice. Zlatan est un athlète qui a construit sa carrière en travaillant très dur. On ne peut pas prétendre qu’il aurait triché. Il devra justifier ses informations. Ce genre d’accusations sont déjà examinées, ce sera difficile pour lui de trouver une ligne de défense. »
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant