Accusation de dopage sur Nadal : Bachelot persiste, la polémique enfle

le
0
Interrogée au sujet de l'affaire du contrôle positif de Sharapova mardi sur le plateau de D8, chaîne où elle officie comme chroniqueuse, Roselyne Bachelot a accusé Nadal d'avoir feint une lésion pour dissimuler un contrôle antidopage positif. Des propos, passés relativement inaperçus en France, qui ont eu un tout autre écho en Espagne et outre-atlantique.
Interrogée au sujet de l'affaire du contrôle positif de Sharapova mardi sur le plateau de D8, chaîne où elle officie comme chroniqueuse, Roselyne Bachelot a accusé Nadal d'avoir feint une lésion pour dissimuler un contrôle antidopage positif. Des propos, passés relativement inaperçus en France, qui ont eu un tout autre écho en Espagne et outre-atlantique.

Le ton monte entre l'ex-ministre des Sports Roselyne Bachelot et le champion de tennis Rafael Nadal. Interrogée au sujet de l'affaire du contrôle positif de Sharapova mardi sur le plateau de D8, chaîne où elle officie comme chroniqueuse, Roselyne Bachelot a accusé Nadal d'avoir feint une lésion pour dissimuler un contrôle antidopage positif. Des propos, passés relativement inaperçus en France, qui ont eu un tout autre écho en Espagne et outre-Atlantique. Au point d'entraîner une réaction cinglante de Toni Nadal. Au micro de la radio Rac1 de Barcelone, l'oncle et entraîneur du champion a qualifié jeudi l'ancienne ministre "d'imbécile" et a laissé entendre qu'il envisageait de porter plainte.

"Des déclarations malheureuses et sans fondement"

Une menace qui n'a visiblement pas déstabilisé Roselyne Bachelot. Interrogée par LeFigaro.fr, l'ancienne ministre maintient ses déclarations. "Je suis flattée de l'intérêt porté à mes propos par M. Nadal. Je me suis simplement fait l'écho de commentaires tenus très largement dans le monde du tennis et de la presse", explique-t-elle. "Des joueurs ont dénoncé ces pratiques comme utilisées largement, tel le tennisman autrichien Koellerer (et d'autres) qui déclarait : Impossible que Nadal et Ferrer ne soient pas dopés. Je n'ai pas de souvenir que ces déclarations aient fait l'objet d'un tel émoi", ajoute Roselyne Bachelot bien qu'elle n'apporte "pas...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant