Accueil des migrants : les pros et les antis mobilisés dans quatre communes de France

le , mis à jour à 01:52
1
Accueil des migrants : les pros et les antis mobilisés dans quatre communes de France
Accueil des migrants : les pros et les antis mobilisés dans quatre communes de France

De l'Essonne au Var, des centaines de personnes ont manifesté samedi dans quatre communes de France devant accueillir des migrants, les unes pour s'opposer aux centres d'accueil des étrangers, les autres pour défendre les droits des migrants. Des mouvements qui interviennent alors que le gouvernement prépare le démantèlement du campement de la «Jungle» à Calais, où s'entassent entre 7.000 et 10.000 migrants selon les chiffrages. Il lui faut 12.000 places en CAO d'ici la fin de l'année pour les héberger.

 

A Pierrefeu-du-Var (6.000 habitants), au nord de Hyères, la création annoncée par le gouvernement d'un Centre d'accueil et d'orientation (CAO) pour 60 demandeurs d'asile divise la population, qui a manifesté dans trois défilés distincts.

 

Dès le début de matinée, 600 personnes ont répondu à l'appel de la municipalité en marchant jusqu'au centre hospitalier psychiatrique dont l'un des bâtiments désaffectés devrait accueillir, courant novembre, des migrants en provenance de Calais.

 

Patrick Martinelli, maire sans étiquette, avait fait voter jeudi une motion contre cette initiative de l'Etat, à l'unanimité du conseil municipal. Il avait évoqué le fait que le bâtiment destiné aux migrants est situé en zone inondable ainsi que «le risque de tensions graves» induit par l'arrivée de 60 hommes dans «un village rural».

 

Deux heures plus tard, 250 personnes mobilisées par la Coordination départementale contre l'extrême droite (Codex) rejointes par le Front de gauche et le Parti socialiste, ont crié leur soutien à «la solidarité et à l'accueil des migrants et des réfugiés» selon leur banderole.

 

Le Front national, en présence notamment du directeur de campagne de Marine Le Pen et maire de Fréjus David Rachline, leur a ensuite succédé dans les rues de Pierrefeu en début d'après-midi, entraînant quelque 650 personnes avec leur proposition de «renvoyer chez eux»les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • schalle6 il y a un mois

    DEHORS!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!Les français n'en veulent aucun