AccorHotels s'installe dans les anciens locaux de Bouygues Telecom

le
0

Ils se situent dans la Tour Sequana, à Issy-les-Moulineaux. Un bail de 12 ans vient d’être signé, pour louer les 43.000 mètres carrés de cette tour.

C’est désormais officiel. AccorHotels a signé un bail de 12 ans à compter de janvier 2016 pour la location des 43.000 m2 de bureaux de la Tour Sequana à Issy-les-Moulineaux, où le numéro un européen de l’hôtellerie installera son siège, a annoncé jeudi le groupe immobilier Hines France. Le groupe AccorHotels a signé un «bail de 12 ans fermes», a indiqué dans un communiqué Hines France, filiale du groupe immobilier américain Hines, agissant en sa qualité de gestionnaire d’actifs.

Construit en 2010 par le cabinet d’architectes Arquitectonica et certifié «haute qualité environnementale», le bâtiment de 23 étages et de 43.000 m2 domine le sud-ouest parisien et peut accueillir jusqu’à 2.740 personnes. Il accueillait jusqu’à récemment les équipes de Bouygues Telecom. L’actuel siège d’AccorHotels, dont le groupe n’est pas propriétaire, est situé avenue de France, dans le 13ème arrondissement de Paris. Le géant hôtelier compte également deux autres sites parisiens dont le personnel rejoindra la nouvelle adresse.

«Dans un marché 2015 caractérisé par l’absence de grandes prises à bail, nous nous félicitons d’avoir réalisé cette transaction majeure, qui plus est avec un preneur d’une telle qualité, et de sécuriser ainsi un rendement à long terme, permettant in fine de créer de la valeur pour nos investisseurs», a déclaré Xavier Musseau, directeur général acquisitions et gestion d’actifs de Hines France, cité dans le communiqué. La Tour Sequana avait été acquise en 2013 par la société Emerald France 1 pour le compte d’investisseurs institutionnels. Les équipes de Bouygues Telecom ont déménagé cette année au technopôle de Vélizy (Yvelines) à la suite de la mise en place d’un plan d’économies de 300 millions d’euros par an qui s’est traduit par 1.400 suppressions de postes.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant