AccorHotels résiste au 1er trimestre, Jin Jiang progresse encore

le
0
ACCORHOTELS A BIEN RÉSISTÉ AU 1ER TRIMESTRE
ACCORHOTELS A BIEN RÉSISTÉ AU 1ER TRIMESTRE

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - AccorHotels a fait preuve de résistance au premier trimestre, malgré la baisse de son activité en France et au Brésil, alors que le chinois Jin Jiang a poursuivi sa montée au capital du groupe hôtelier.

"En date du 31 mars, Jin Jiang détenait 14,98% du capital et 13,07% des droits de vote du groupe", a déclaré sans plus de commentaires le directeur financier d'AccorHotels, Jean-Jacques Morin, lors d'une conférence téléphonique avec la presse.

Jin Jiang avait déclaré détenir 11,7% du capital d'AccorHotels fin février, indiquant alors qu'il n'excluait pas d'acquérir d'autres actions sur le marché comme de demander un ou plusieurs sièges au conseil d’administration pour participer à "la définition de la stratégie de la société".

Quand l'hôtelier chinois, propriétaire de Louvre Hotels (Campanile, Kyriad, Première Classe) n'avait encore que 6% du capital, Sébastien Bazin, PDG du groupe français, avait jugé que cette participation était "amicale" et constituait un gage de confiance.

Au premier trimestre, AccorHotels a dégagé une croissance organique de 1,9%, en accélération par rapport aux 0,4% du dernier trimestre 2015.

Le groupe aux 14 enseignes (Ibis, Novotel, Mercure ou Sofitel) a vu son revenu par chambre disponible (Revpar, indicateur clé d'activité du secteur combinant taux d'occupation et prix moyen) reculer de 2,5% en France avec la chute du tourisme à Paris après les attentats de novembre.

Les tendances montrent cependant "une amélioration lente mais régulière en région parisienne", souligne-t-il dans un communiqué, ajoutant qu'un calendrier favorable - grâce à l'Euro de football - devrait permettre de renouer avec la croissance aux deuxième trimestre.

Ailleurs, le RevPar est resté positif (+0,6%) dans la région Amériques malgré une chute au Brésil, quatrième marché du groupe, plombé par la crise. Il a nettement reculé (-4,2%) dans la région Méditerranée-Moyen Orient-Afrique et nettement progressé (+4,5%) en Asie-Pacifique, tandis que sa hausse est ressortie à 1,3% en Europe du Nord et de l'Est.

Au total, le chiffre d'affaires du numéro un européen de l'hôtellerie a atteint 1,16 milliard d'euros - en recul de 5,2% en données publiées - un chiffre légèrement inférieur au consensus Reuters de 1,20 milliard d'euros.

La division immobilière HotelInvest a limité sa progression à 0,2% en comparable, tandis que la hausse a atteint 5,6% pour le pôle de gestion hôtelière HotelServices.

(Edité par Julien Ponthus)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant