AccorHotels, avec John Paul, poursuit son offensive face à Airbnb

le
0
    * AccorHotels va prendre 80% du capital de John Paul 
    * John Paul valorisée à 150 millions de dollars 
    * La société de conciergerie compte 3 millions de clients 
 
 (Actualisé avec conférence téléphonique) 
    par Pascale Denis 
    PARIS, 27 juillet (Reuters) - AccorHotels  ACCP.PA  a 
annoncé mercredi le rachat de la conciergerie John Paul, 
poursuivant son offensive visant à mieux s'armer face aux géants 
de la réservation en ligne et aux plates-formes de partage, 
Airbnb en tête.  
    Le groupe français multiplie depuis plusieurs mois les 
acquisitions dans les métiers connexes à l'hôtellerie 
traditionnelle afin d'élargir sa base de clientèle. 
    Cette opération intervient après des prises de participation 
dans Oasis Collections et Squarebreak et après le rachat du 
britannique Onefinestay, plates-formes spécialisées dans la 
location d'appartements ou de maisons haut de gamme. 
    "Elle s'inscrit dans le droit fil de ce que nous faisons 
depuis trois ans, à savoir sortir d'un modèle centré sur le 
produit pour un modèle centré sur le client", a déclaré le PDG 
d'AccorHotels Sébastien Bazin lors d'une conférence 
téléphonique. 
    Il faut, selon lui, "multiplier les contacts et les 
interactions avec les clients et les voyageurs du monde qui ne 
sont pas vos clients". 
    Sébastien Bazin estime qu'à terme HotelServices, la division 
de gestion hôtelière du groupe, réalisera un tiers de son 
chiffre d'affaires dans de nouveaux métiers comme les 
plates-formes ou la distribution en ligne. 
    En rachetant John Paul, un leader des services de 
conciergerie haut de gamme, AccorHotels pourra accéder à une 
base de quelque 3,0 millions de clients finaux, dont 15% sont 
des salariés d'entreprises. 
    "La clientèle d'affaires est très demandeuse de services 
additionnels. Il existe une vraie demande dans ce sens émanant 
des directions des relations humaines des entreprises", a 
précisé Sébastien Bazin. 
    AccorHotels prendra une participation de 80% dans John Paul, 
valorisé aux environs de 150 millions de dollars (137 millions 
d'euros), soit environ 11 fois sa valeur d'entreprise/Ebitda 
2017. 
    Créée à Paris en 2007, la société qui a fusionné avec la 
société américaine Les Concierges en 2015 offre des services de 
conciergerie haut de gamme aux clients d'entreprises des 
secteurs de l'automobile, la banque ou le luxe. 
    Elle vise un chiffre d'affaires de 60 millions de dollars en 
2016 et une marge d'Ebitda (excédent brut d'exploitation) 
comprise entre 15% et 20% de ses ventes.  
    A l'horizon 2018, elle ambitionne d'atteindre un chiffre 
d'affaires de 170 millions de dollars. 
    Son fondateur David Amsellem restera PDG de l'entreprise et 
conservera 20% de son capital. 
    "Il ne fallait pas laisser passer cette occasion, compte 
tenu des enjeux mondiaux d'aujourd'hui", a plaidé Sébastien 
Bazin, évoquant l'intérêt de nombreux acquéreurs pour la 
société. 
 
 (Edité par Dominique Rodriguez) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant