Accorhotel : une stratégie offensive qui va payer

le
0
Accorhotel face à la révolution digitale. Chambre Ibis (© Accorhotel)
Accorhotel face à la révolution digitale. Chambre Ibis (© Accorhotel)

Dans un secteur en pleine mutation, le groupe hôtelier aux quatorze enseignes résiste plutôt bien. Au premiert rimestre de l’exercice 2016,le chiffre d’affaires a atteint1,2 milliard d’euros, en progression de 1,9% à périmètre et tauxde change constants. La croissance interne est supérieure àcelle du quatrième trimestre 2015 (+0,4%), mais reste inférieure aux neuf premiers mois de l’année dernière (+3,8%).L’activité s’est pourtant un peu redressée en France après les attentats de novembre, mais elle demeure encore globalement en retrait par rapport aux autres zones géographiques. La France devrait poursuivre son redressement  grâce à un calendrier favorable(l’Euro de football) et l’Allemagne pourrait connaître une accélération de sa clientèle avec une augmentation du nombre de foires et salons cet été. Ces deux pays représentent 42% du résultat opérationnel du groupe.

Sans tonus 

Si l’action a progressé de 40% depuis que Sébastien Bazin est passé PDG dugroupe il y a plus de deux ans et demi, elle n’a plus vraiment les faveurs des investisseurs. En un an, le titre a chuté de plus de24%. L’action se situe très loinde son plus-haut sur cinq ans touché le 22 avril 2015 à51,65 euros. Un bon point d’entrée pour jouer la restructuration de l’entreprise et la concentration du secteur ?

Dans un contexte marqué par de fortes évolutions technologiques qui affectent à lafois l’offre

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant