Accord USA-Russie pour protéger les forces américaines en Syrie

le
0
 (Actualisé avec nouvelle citation, contexte) 
    WASHINGTON, 18 février (Reuters) - Les Etats-Unis ont 
signalé à la Russie les zones du nord de la Syrie où des membres 
des forces spéciales américaines sont présents afin que son 
aviation ne les bombarde pas, a fait savoir le Pentagone.  
    La coordination entre Washington et Moscou, qui intervient 
militairement en Syrie depuis la fin septembre, se limitait 
jusqu'ici aux procédures destinées à éviter les incidents 
aériens.  
    "Une initiative a été prise pour protéger nos effectifs face 
au risque de bombardements russes. Ces mesures ont été mises en 
oeuvre et sont jusqu'ici respectées", a déclaré Peter Cook, 
porte-parole du département américain de la Défense.  
    "Nous leur avons dit (aux Russes) qu'il y a des secteurs où 
se trouvent des forces de la coalition et où nous ne voulons pas 
qu'ils bombardent parce que cela ne ferait qu'aggraver la 
situation", a quant à lui expliqué le général Charles Brown, 
chef du commandement central de l'US Air force.  
    "Il s'agit seulement d'assurer la sécurité de nos forces à 
la fois dans les airs et au sol", a-t-il ajouté.  
     Les Etats-Unis ont annoncé fin octobre l'envoi d'une 
cinquantaine de membres des forces spéciales dans le nord de la 
Syrie afin de conseiller les composantes de l'insurrection qui 
luttent contre les djihadistes de l'Etat islamique.   
 
 (Yeganeh Torbati, Jean-Philippe Lefief pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant