Accord UE-USA : la France fixe des limites

le
0
Nicole Bricq veut une réciprocité dans l'ouverture des marchés et le respect de l'exception culturelle française.

Oui pour un accord mais sans précipitation. C'est en substance le message de Nicole Bricq, la ministre française du Commerce extérieur, concernant le futur accord de libre-échange entre l'Union européenne et les États-Unis. «Il faut un mandat de négociation en toute clarté en imposant nos lignes rouges», a déclaré la ministre à la suite d'une réunion de concertation avec les organisations professionnelles. Les «lignes rouges» pour Nicole Bricq sont clairement définies: appliquer le principe de réciprocité dans l'ouverture des marchés - attention à ce «qu'elle soit réellement effective aux États-Unis» -, exclure de l'accord tout ce qui concerne la culture au nom de la sacro-sainte exception culturelle et respecter les normes sociales et environnementales. C'est notamment le refus des OGM et des hormones dans la viande. Avec le risque, si le mandat d...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant