Accord sur une légère hausse du budget de la défense de l'UE

le
0
    BRUXELLES, 15 novembre (Reuters) - Les Etats membres de 
l'Union européenne se sont entendus mardi pour augmenter 
légèrement le budget de recherche militaire pour la première 
fois depuis 2010, la Grande-Bretagne ayant assoupli sa position 
sur le sujet avant d'entamer les négociations de sortie du bloc. 
    Au lendemain de l'adoption d'un plan visant à rendre l'UE 
moins dépendante des Etats-Unis en matière de défense, les 
Vingt-Huit ont décidé d'augmenter le budget de l'Agence 
européenne de défense (AED) de 1,6% en 2017, en ligne avec 
l'inflation. 
    Bien que l'AED, qui soutient les efforts de développement 
d'avions de chasse et d'autres technologies militaires, n'ait 
pas obtenu la hausse de 6,5% espérée, c'est la première fois 
depuis six ans que Londres ne s'oppose pas à une telle mesure, 
ont souligné des responsables européens. 
    Le budget reste cependant modeste (31 millions d'euros) et 
il a diminué de 15% en termes réels pendant cette période, 
ont-ils ajouté. 
    "C'est une augmentation symbolique", a reconnu la chef de la 
diplomatie européenne Federica Mogherini pendant une conférence 
de presse. 
    "Mais c'est un signal clair de la part de tous les membres 
de l'UE, Royaume-Uni inclus, de vouloir augmenter le budget de 
l'agence pour montrer le travail qui doit être fait." 
    L'obstruction systématique de Londres, au nom de la 
préservation du rôle de l'Otan, a longtemps constitué un frein à 
l'Europe de la défense souhaitée notamment par Paris et Berlin. 
    Mais le vote des Britanniques en faveur du Brexit puis 
l'élection à la présidence américaine de Donald Trump, qui a 
publiquement questionné le coût de l'Otan, ont sensiblement 
changé la donne. 
    Selon les responsables européens, l'assouplissement de la 
position du Royaume-Uni pourrait traduire la volonté de Londres 
de continuer à coopérer avec l'UE après le Brexit, face aux 
menaces collectives que font peser le terrorisme islamiste ou la 
Russie. 
    L'AED a été créée en 2004 sous l'impulsion du Premier 
ministre britannique de l'époque, Tony Blair, et du président 
français Jacques Chirac. Mais après un lancement en grandes 
pompes, la montée de l'euroscepticisme au Royaume-Uni et 
l'ampleur de la crise financière de 2008 ont douché ses 
ambitions. 
     
    Voir aussi: 
    L'UE franchit un pas de plus vers une Europe de la défense 
  
 
 (Robin Emmott; Tangi Salaün pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant