Accord sur les retraites entre l'Assemblée et le Sénat

le
0
Sénat et Assemblée doivent adopter définitivement le texte sur réforme des retraites mardi et mercredi, tandis que les socialistes étudient la possibilité de saisir le Conseil constitutionnel

Sans surprise, la commission mixte paritaire (CMP), composée de sept députés et sept sénateurs, est parvenue lundi matin à un accord sur la réforme des retraites, après trois heures de débats à huis clos. «Le bloc de la majorité présidentielle a été parfaitement uni», a souligné Pierre Méhaignerie, le président UMP de la commission des affaires sociales de l'Assemblée. Et ce n'était pas acquis. Car à l'ouverture des débats au sein de la Haute Assemblée, le 5 octobre, les sénateurs centristes s'étaient posés en arbitres, en avançant leurs exigences. Ils réclamaient en particulier que la réforme des retraites se poursuive au-delà du quinquennat, par une «réflexion» sur la mise en œuvre progressive d'un système de retraites à points. Signifiant donc la disparition à terme des quelque quarante régimes spéciaux. Cette revendication, également portée par la CFDT, a été satisfaite par le vote d'un amendement UMP-centriste, défendu par le rapporteur

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant