Accord sur la réduction de l'utilisation des pesticides en ville

le
0
Le Grenelle de l'environnement a prévu de diviser par deux la consommation de produits phytosanitaires d'ici à 2018.

Et de deux. Après un accord en avril dernier afin de réduire l'utilisation de pesticides par les jardiniers amateurs, Chantal Jouanno a renouvelé hier l'opération avec les professionnels des zones non agricoles. Il s'agit notamment des entreprises prestataires de services, des fabricants de pesticides, mais surtout des représentants des collectivités territoriales. Quatorze signataires se trouvent aux côtés de l'État. Ces accords entrent dans le cadre du plan Écophyto adopté en 2008, lors du Grenelle de l'environnement, qui prévoit une réduction de moitié «si possible» de l'usage des pesticides d'ici à 2018.

«La France est le premier utilisateur de pesticides en Europe et au quatrième rang mondial. Le marché représente 64 000 tonnes de substances actives», a rappelé la secrétaire d'État à l'Écologie. Si les professionnels autres que les agriculteurs n'utilisent qu'entre 2 et 2,5 % des produits phytosanitaires, les risques ne sont pas négligeables. En rais

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant