Accord sur de nouvelles règles pour le marché des changes

le
0

par Patrick Graham LONDRES, 23 mars (Reuters) - Les banques doivent empêcher leurs traders de partager des informations sur les ordres passés sur le marché des changes, selon le nouveau code de conduite mondial que Reuters s'est procuré. Ce document de huit pages, qui encadre plus strictement les communications entre traders, est censé prévenir de nouvelles manipulations des taux de change, après deux ans de scandales qui ont éclaboussé bon nombre des plus grandes banques mondiales et ont conduit plusieurs d'entre elles à verser de lourdes amendes. Il a fait l'objet d'un accord ce mois-ci au sein du comité des changes créé par les grandes banques centrales des pays développés. Les nouvelles règles doivent prendre le pas sur l'ensemble des codes existants. "Les acteurs du marché des changes sont priés d'appliquer les 'principes de haut niveau' exposés dans ce document au marché des changes et à ses évolutions, en incluant les nouveaux produits, processus et technologies de change", précise le document, daté du 12 mars. Le code vise entre autres à préciser la qualification d'information "confidentielle" et à détailler ce que les professionnels du marché des changes peuvent se dire les uns aux autres à propos du marché, notamment en ce qui concerne les ordres en attente d'exécution au cours des périodes de fixing des taux de référence. Il est l'un des résultats concrets de deux ans d'enquêtes des autorités financières sur le fonctionnement du marché des changes, qui repose en grande partie sur les relations personnelles nouées entre les professionnels et sur les conversations téléphoniques ou électroniques. "Les acteurs du marché des changes ne doivent pas transmettre à d'autres acteurs du marché des changes des informations de trading susceptibles de leur permettre d'anticiper les flux sur un client ou une contrepartie donné, y compris autour du fixing", explique le document. "Le partage avec des clients d'une opinion sur la situation générale ou la tendance du marché est acceptable. Toutefois, tout élément de tendance concernant l'activité sur le marché doit être suffisamment agrégé et anonyme pour empêcher la communication d'informations de trading ou d'informations confidentielles spécifiques." (avec Anirban Nag, Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant