Accord pour le redémarrage d'une centrale nucléaire au Japon

le
0

TOKYO, 7 novembre (Reuters) - La compagnie japonaise d'électricité Kyushu Electric Power a été autorisée vendredi à relancer les deux réacteurs de sa centrale nucléaire de Sendai, à l'arrêt depuis la catastrophe de Fukushima en mars 2011. Un redémarrage de Sendai pourrait préfigurer une reprise de la production nucléaire au Japon, dont les 48 réacteurs nucléaires ont été arrêtés après l'accident. La centrale nucléaire de Sendai est située à 1.000 km au sud-ouest de Tokyo, dans la préfecture de Kagoshima. "J'ai décidé qu'il est inévitable de relancer les réacteurs nucléaires n°1 et n°2 de Sendai", a annoncé le gouverneur Yuichiro Ito, à l'issue d'un vote favorable de l'assemblée régionale par 38 voix sur 47, en dépit de la présence d'opposants au nucléaire qui manifestaient devant le bâtiment de la préfecture. Il a ajouté que la sûreté des installations était une condition indispensable au redémarrage. "Le gouvernement doit garantir la sûreté et l'expliquer publiquement et de manière exhaustive aux habitants", a-t-il dit. Cette autorisation est une victoire pour le gouvernement de Shinzo Abe qui défend l'importance d'une relance de l'industrie nucléaire au Japon au nom de l'indépendance énergétique. Avant de redémarrer, la centrale de Sendai devra être soumise à des tests de sûreté. La reprise de l'activité ne devrait pas intervenir avant l'année prochaine. (Mari Saito et Kentaro Hamada; Henri-Pierre André pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant