Accord pour enregistrer les migrants à la frontière macédonienne

le
0
    ZAGREB, 18 février (Reuters) - Les polices de Macédoine, 
Serbie, Croatie, Slovénie et d'Autriche ont décidé jeudi de 
mettre en place un enregistrement commun de réfugiés qui 
arrivent de Grèce en macédoine et d'organiser leur transport de 
la frontière directement en Autriche. 
    Les migrants seront identifiés, notamment grâce à leurs 
données biométriques. Il s'agira notamment de déterminer s'ils 
viennent de pays considérés comme dangereux (Syrie, Irak ou 
Afghanistan). 
    Cela ne leur permettra pas d'obtenir le statut de demandeurs 
d'asile, étape qui aura lieu en Autriche ou dans un autre pays 
où ils souhaiteraient se rendre. 
    "Nous nous sommes mis d'accord pour établir le profil des 
migrants et les enregistrer en Macédoine et organiser leur 
transport", a déclaré Vlado Dominic, chef de la police croate 
après une réunion de chefs de la police à Zagreb.  
    Une fois les convois en route, personne ne pourra s'y 
joindre, a-t-il ajouté. 
    Ces mesures sont applicables dès jeudi.  
    Vlado Dominic et ses homologues ont invité la Bulgarie et 
l'Albanie à se joindre à cette initiative d'enregistrement des 
migrants. Ces deux pays pourraient se retrouver bientôt sur une 
nouvelle route migratoire à partir de la Grèce. 
    L'Autriche a annoncé mercredi son intention de limiter à 
3.200 par jour le nombre de migrants entrant sur son territoire 
à partir de vendredi. 
 
 (Igor Ilic; Danielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant