Accord politique en Irlande du Nord après deux mois de crise

le
0

BELFAST, 17 novembre (Reuters) - Les dirigeants politiques d'Irlande du Nord sont parvenus à un accord assurant le maintien des institutions communes nord-irlandaises menacées par la crise politique qui a éclaté en septembre dernier, ont annoncé mardi les gouvernements de Londres et de Dublin. Cette crise était l'une plus graves depuis les accords de paix d'avril 1998 qui ont ouvert la voie à un partage du pouvoir entre les unionistes protestants et les nationalistes catholiques. "L'avancée d'aujourd'hui marque un tournant pour l'Irlande du Nord", a déclaré le Premier ministre britannique David Cameron dans un communiqué. "Cet accord assure la viabilité du budget de l'Irlande du Nord, fixe la manière dont on peut s'occuper des groupes paramilitaires et peut fournir une base pour l'avenir commun du peuple d'Irlande du Nord", a-t-il ajouté. Le document de 67 pages, intitulé "Un nouveau départ", précise que les finances nord-irlandaises recevront 500 millions de livres supplémentaires de Londres pour faire face aux problèmes spécifiques à la région, comme la destruction des murs qui séparent dans certaines villes les communautés protestante et catholique. La crise de septembre a éclaté après un homicide commis le 12 août à Belfast et attribué par la police à d'anciens membres de l'Armée républicaine irlandaise (IRA), ce qui avait conduit le Premier ministre nord-irlandais, Peter Robinson, à présenter sa démission et à demander que Londres suspende les institutions politiques de l'Irlande du Nord. Les gouvernements britannique et irlandais avaient alors lancé un appel au calme et au dialogue. ID:nL5N11H121 . (Ian Graham, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant