Accord "pétrole contre nourriture" entre la Russie et l'Iran

le
0

MOSCOU, 14 avril (Reuters) - Le Kremlin a confirmé mardi qu'un accord "pétrole contre nourriture" était entré en vigueur entre la Russie et l'Iran et précisé qu'il n'y avait plus aucun obstacle légal à la fourniture à la république islamique de systèmes de défense antimissile S-300. Dmitri Peskov, le porte-parole de la présidence russe, n'a fourni aucune précision sur cet accord d'échanges, mais, prié de dire si son annonce, lundi soir, par le vice-ministre russe des Affaires étrangères était correcte, il a répondu: "Absolument, bien sûr." L'accord pétrole contre nourriture porte sur la livraison de céréales, de biens d'équipement et de matériaux de construction à l'Iran, en échange de pétrole iranien. Déjà évoqué il y a plus d'un an par des contacts interrogés par Reuters, il serait, selon ces sources, d'un montant équivalant à une vingtaine de milliards de dollars de biens et impliquerait la livraison à la Russie de 500.000 barils de pétrole iranien par jour en échange de biens russes. Peskov a par ailleurs annoncé mardi qu'il n'y avait plus d'entrave juridique à la livraison de systèmes de défense antimissile S-300 à l'Iran. Le décret levant l'interdiction qui concernait cette livraison depuis cinq ans a été signé lundi par Vladimir Poutine. (voir ID:nL5N0XA2IT ) (Gabriela Baczynska; Jean-Stéphane Brosse et Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant