Accord ou pas, les émissions mondiales de CO2 vont continuer à croître

le
0
Le projet d'accord de Paris est présenté par Laurent Fabius lors de la COP21 au Bourget le 5 décembre 2015.
Le projet d'accord de Paris est présenté par Laurent Fabius lors de la COP21 au Bourget le 5 décembre 2015.

Les engagements des Etats conduisent à des rejets annuels de dioxyde de carbone en hausse d’environ 10 milliards de tonnes en 2030, principalement du fait de la Chine et de l’Inde.

Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, le président français, François Hollande, le ministre des affaires étrangères et président de la COP21, Laurent Fabius… Tous se sont félicités, à raison, du niveau d’engagement sans précédent des Etats pour contrer le réchauffement planétaire. Jamais, par le passé, 184 pays, sur les 195 signataires de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), n’avaient annoncé leur contribution nationale à l’effort général de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Il faut pourtant se méfier des effets d’optique. Mises bout à bout, ces promesses de réduction conduisent… à une augmentation globale des émissions de l’ordre de 20 % entre 2010 et 2030. Qu’un accord soit ou non scellé à Paris, la réalité est que la concentration de CO2 dans l’atmosphère va continuer à grimper, et le globe terrestre à transpirer de plus belle. Pour comprendre comment un objectif de baisse se transforme en hausse, il faut rappeler quelques chiffres. En 2010, les émissions mondiales de gaz réchauffants s’élevaient à 49 milliards de tonnes (gigatonnes, Gt) équivalent CO2. A supposer même – ce qui n’est pas acquis – que tous les pays tiennent l’intégralité de leurs promesses de réduction, elles se situeront, en 2030, autour de 57 Gt, selon l’estimation de la CCNUCC, et de 60 Gt, d’après le décompte de la Fondation Nicolas Hulot (FNH). Soit une hausse de 16 % dans la première évaluation, et de 22 % dans la seconde. Pour...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant