Accord LFP-Monaco : Thiriez répond aux présidents

le
0
Accord LFP-Monaco : Thiriez répond aux présidents
Accord LFP-Monaco : Thiriez répond aux présidents

« La décision est irrévocable », annonce Frédéric Thiriez. La LFP et Monaco étaient en conflit quant à la localisation du siège social du club de la Principauté, qui bénéficiait d'avantages fiscaux par rapport à ses concurrents. Finalement, les Monégasques avaient eu le droit de ne pas déménager leur siège social contre le versement d'une somme de 50 millions d'euros à la Ligue. Les dirigeants de sept clubs français (Bordeaux, Caen, Lille, Lorient, Marseille, Montpellier et le PSG) s'étaient insurgés contre cet accord. Le président leur a répondu, sèchement, vendredi soir, via un communiqué.

« La décision prise successivement par le Bureau puis le Conseil d'Administration de la Ligue de Football Professionnel est définitive et irrévocable. Elle engage l'institution. Ceux qui la contestent étaient libres d'engager, comme ils l'ont fait, un recours devant le Conseil d'Etat, même si c'est au détriment de la majorité des autres clubs. En tant que garant du respect des statuts de la LFP et d'un vote démocratique, je suis parfaitement serein devant la légalité et la légitimité de la décision prise dans l'intérêt supérieur du football français », annonce le communiqué publié sur le site de la LFP.La réaction de Valérie Fourneyron, cliquez ici

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant