Accord gazier entre l'Ukraine et Shell

le
0

Commodesk - L'avenir gazier de l'Ukraine s'est en partie joué dans la station de ski huppée de Davos, en Suisse. Le 24 janvier, en marge du Forum économique mondial, le Premier ministre de l'ex pays du bloc soviétique et le PDG de Shell ont signé un accord de partage de production pour des gisements de gaz de schiste.

Le contrat, qui porte sur les cinquante prochaines années, concerne la zone de Yuzovska, près de Donetsk, dans le sud-est du pays. Il prévoit la réalisation d'études sismiques et d'une quinzaine de forages exploratoires, avant la signature d'un contrat d'exploitation dans le courant de l'année.

L'Ukraine compte sur le gaz de schiste pour s'affranchir de la tutelle de son voisin russe, avec lequel les négociations ont parfois été très difficiles. Moscou a plusieurs fois interrompu l'approvisionnement, suite à des différends sur les montants à payer.

La production devrait débuter dans trois ans. Mykola Azarov, le Premier ministre ukrainien, table sur un volume de huit à dix milliards de mètres cubes de gaz par an pour ce gisement. Le pays consomme entre 70 et 80 milliards de mètres cubes chaque année.

D'après le département américain de l'Energie, le sous-sol ukrainien contient 1.100 milliards de mètres cubes de gaz de schiste.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant